Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

CAPD du 15 mars ; résultats, déclaration et compte rendu

vendredi 18 mars 2011

Après la lecture de notre déclaration où nous avons mentionné le comportement irrespectueux de notre hiérarchie envers un nombre croissant de collègues dits en difficulté, et exigé plus d’humanisme et de confiance, l’Inspecteur d’académie a ensuite ouvert les sujets à l’ordre du jour.

Word - 58.5 ko
déclaration du SNUipp-FSU

- Liste d’aptitude des directeurs d’écoles : 60 candidats dont 26 en fonction parmi lesquels 1 a été soumis à l’entretien ; celui –ci s’est révélé favorable.

34 entretiens prévus (32 en fait car 2 absents) 22 avis ont été favorables et 10 ont été défavorables. Pour ces derniers , les « motifs » ont été exposés. De façon générale, il s’agirait le plus souvent d’une « méconnaissance du système éducatif , du rôle pédagogique du directeur, et pour certains d’une réticence à appliquer les directives de la hiérarchie » ; « un directeur n’a pas à émettre un jugement sur la pertinence d’une directive venant de sa hiérarchie » (en d’autres termes : tais toi et fonctionne ! ).

- Stages de formations spécialisées : un budget de 33000€ y est consacré.

Les priorités sont données aux formations D et F pour lesquelles deux groupes de 10 étaient souhaités mais le nombre définitif pour la formation F est suspendu à la condition du lieu ( réduit à 3 si ce n’est pas sur Orléans) ; il y 9 candidats pour l’option D et 7 pour l’option F. Deux candidatures sont également retenues en option A ainsi qu’un départ pour un psychologue et un DDEAS. A la demande du SNUipp la relance de formation E est renouvelée ( voir déclaration) d’autant que les candidats en D et F sont moins nombreux que prévu ; le coût de cette formation est trop élevé selon l’IA ( 4300€). Pour info, la formation D coûterait 1300€ ; celle de psychologue 5000€, la formation A, 2300€ et le DDEAS 748€ (car logé sur place).

Liste des collègues retenus : option A  : Marchais Pascale et Vilatte Jézabel ; option D  : Gouhier Pascal, Griffet Anne, Lepan Christine, Chicaud Didier ,Bergot Séverine, Zinsius Gabriel, Charpentier Julie, Tillay Lisa ,Lhuillery Emilie ; option F : Jegousso pascal, guerrero Sandrine, Redron Christophe et sous réserve (voir ci-dessus) Dhuicq peggy, Halgrin Coraline, Marjault Yann, morin Anne ; psy :Traouen Florie ; DDEAS  : Gabert Pierre ( ou, si désistement : Thermes Eric)

- Promotion à la Hors classe : Le SNUipp rappelle (voir déclaration) qu’il est opposé à la Hors classe et privilégie un 12e échelon de classe normale ouvert à tous. Pour le moment, l’IA se base sur le budget de l’an passé et retient les 42 premiers collègues.(barème du dernier promu : 41, nous contacter pour connaître les noms) Parmi les promus, 14 ont fait leur demande de départ en retraite ; la liste est donc susceptible d’être modifiée en cas de confirmation de ces demandes et de nouveaux collègues pourraient bénéficier de la H Classe. Une régularisation de promotion pour 2010 a concerné deux collègues suite à deux départs pour changement de corps ;

- Congé formation : un budget de 181 600€ y est consacré et concernera 12 collègues : Velter Nathalie, Durand Catherine, Chevassut Marie Odile, François Ariane, Caillette Annick, Coeffe Agnès, Margue Françoise, Canto Claire, Gary Florence, Rojo Fanny, Roger laetitia et Bazin Stéphane.

Réponse de l’IA à nos questions et à notre déclaration :

Temps partiel : en ce qui concerne l’absence de la mention 80%, rien n’empêche les collègues d’en faire la demande ; elle leur sera refusée pour raison de service.

Concernant les permutations informatisées, la demande de l’IA était un solde de 60. D’ores et déjà, 53 collègues arriveront dans le Loiret pour 27 départs acceptés (soit 11,3% de satisfaction ; seuls deux départements font pire) ce qui porte après l’estimation des départs en retraite plus nombreux que d’habitude et le faible nombre de recrutés au concours, le déficit de notre département à un « niveau considérable » à la rentrée. Beaucoup de postes risquent de se trouver vacants et l’IA a d’ores et déjà prévu de n’ accorder ni temps partiel ni disponibilité pour convenance personnelle, seuls les rapprochements de conjoints seront pris en compte ; de plus, les exéats ne seront accordés que sous forme d’échange entre deux départements.

En ce qui concerne le moral des collègues, l’IA se réfère aux constats internationaux qui seraient stigmatisants et nous renverraient une image de notre école qui ne serait pas si bonne que l’on pensait . Il nous faut donc réagir. « Les fonctionnaires ont des comptes à rendre » .

Pour le SNUipp, chacun a à cœur de faire réussir ses élèves et nous n’avons pas besoin de la pression actuelle pour faire correctement notre travail, nous sommes des adultes responsables. Il ne s’agit pas de nier qu’il puisse exister des collègues ou des écoles en difficulté ; Ces collègues dont certains sont en souffrance, ont besoin d’aide, d’écoute et surtout de confiance. La méthode utilisée par certains IEN est totalement inappropriée et inacceptable !

Pour le mouvement , les personnes touchées par une fermeture de classe ( environ une 30aine) feront des vœux après avoir été informés par les services de l’IA au lendemain des élections cantonales le 28 mars ;

17 postes langue ont été défléchés afin de permettre un choix plus large et sont donc susceptibles d’être vacants ;

Anticipation sur le CTP : Une CLIS sera ouverte à l’école J Ferry de Fleury les aubrais « Les seuils d’ouverture et fermeture ne devraient pas bouger »

En réflexion  : Pour une meilleure coordination pédagogique, certains directeurs d’écoles de RPI, pourraient avoir un temps de décharge par regroupement si aucun n’en bénéficie actuellement ( préparation des EPEP ?? )

Remplacement : pas de difficulté ! selon l’IA .Nous avons encore un surnombre de 20 environ et aucun stage n’a été annulé ; la situation est meilleure que l’an passé.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |