Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

2nd mouvement 2012 : les résultats

dimanche 8 juillet 2012

Vous trouverez à la suite le compte rendu et les résultats de la seconde phase du mouvement suite à la CAPD du 2 juillet. Pour télécharger le mouvement, saisissez le mot de passe qui vous a été fourni dans le champ ci-dessous :

Résultats 2nd mouvement 2012

Vous trouverez à la suite le résultat global des nominations à la phase informatisée puis à la phase manuelle des postes entiers et fractionnés de la seconde phase du mouvement 2012.

Pour télécharger le mouvement, saisissez le mot de passe qui vous a été fourni dans le champ ci-dessous :

Nous contacter pour de plus amples renseignements.

Par ailleurs, nous sommes aussi en possession des compléments de postes de Titulaire départemental (postes fractionnés obtenus à la 1ère phase, ou depuis 1 ou 2 ans, à titre Définitif).

Quelques erreurs se sont glissées. Nous contacter pour plus d’informations.

CAPD du 2 juillet : compte rendu et intervention du SNUipp

Word - 59.5 ko
déclaration SNUipp

Cette déclaration fait suite aux propos tenus par Mme l’IENA lors des groupes de travail qui ont précédé cette CAPD. Propos tenus en direction de toutes les organisations syndicales mais seul le SNUipp, comme d’habitude, a réagit dans la seule et unique déclaration lue.

Nos propositions ne faisaient que prendre en compte les conditions de plus en plus difficiles d’obtenir un poste acceptable lors de cette seconde phase de mouvement et qui se sont aggravées depuis 2 ans. En effet, le nombre restreint, et pour majorité éloignés, de postes proposés au regard du nombre important de collègues à nommer lors de cette phase place des enseignants avec une certaine ancienneté dans des conditions de travail plus que compliquées du fait d’un éloignement de leur domicile.

Bien que le recrutement de Professeurs stagiaires dans le Loiret, parfois au détriment de leur choix principal, soit important pour combler une partie de notre déficit, leur réserver un poste dès la 1ère phase n’est qu’un leurre. C’est, d’une part, une façon de tenter d’atténuer leur déception d’une absence de formation alors que l’année d’après ils se retrouveront dans les mêmes conditions que les autres avec le barème le plus faible et, d’autre part, ces postes bloqués, majoritairement sur l’orléanais, empêchent les collègues plus anciens, cités ci-dessus, d’asseoir définitivement une situation provisoire et inconfortable depuis des années.

Nous avons également demandé à ce que soient étudiées toutes les demandes de révision d’affectation lors de la 3ème phase d’août : ce qui a été entendu par le DASEN, sous réserve de trouver "meilleur" poste( à défaut de l’entendre lui car il était aphone !)

Concernant justement nos jeunes collègues, nous avons encore été les seules à nous intéresser à leur sort. Nous avons souhaité savoir :

combien au final seront recrutés pour le Loiret, liste complémentaire comprise ? Réponse IA : 99 + 1 prolongement et 1 renouvellement

au-delà des 47 postes réservés, que comptez-vous faire pour les stagiaires restants en matière d’affectation ? Réponse IA : les affecter très certainement sur des postes de brigades congés longs et leur trouver des remplacements longs, voire même des poste vacants à l’année dans la mesure du possible.

comment et quand comptez vous affecter ces collègues qui, comme ceux des écoles, souhaiteraient connaître leur nomination avant la fin de la semaine afin de préparer une rentrée plus sereine. C’est, en tous cas, une demande que vous fait le SNUipp-FSU qui souhaiterait en être informé dans le même temps. Réponse IA : affectation impossible avant le 27 août 1er jour de leur semaine d’accueil.

enfin, quels dispositifs d’accueil, d’accompagnement et de « formation » allez-vous mettre en place afin de garantir une entrée dans le métier la moins abrupte possible ? A ce propos, le SNUipp demande que les 5 jours d’accueil, qui doivent rester sur la base du volontariat pour ces stagiaires comme pour les conseillers pédagogiques et maîtres formateurs qui pourraient être sollicités, soient exclusivement consacrés à la préparation de la classe et que le 2 septembre, au pire et avant si 2 jours de pré rentrée, tous les stagiaires soient dans l’école où ils ont été affectés. Nous demandons également que des moyens nécessaires soient débloqués, d’une part, pendant les 2 premiers mois afin de garantir le travail du « binôme stagiaire-tuteur » et, d’autre part, dans le cadre de stages filés comme préconisé dans la note de la DEGESCO.

Réponse le lendemain au CTSD : une semaine d’accueil du 27 au 31 août dont le détail sera prochainement sur ce site ainsi que pour le reste de l’accompagnement et de la "formation".

ineats/exeats

Seuls 22 exeats ont été accordés dont un certain effort vers l’Indre et Loire (5) et le Loir et Cher (4) en échange de l’arrivée de 9 PEs supplémentaire en plus des 13 prévus (78+ 13 + 9 = 100 - 1 (échange PEs Cher)=99 !), 5 échanges avec l’Yonne, les Landes, le Cher, le Finistère et les Alpes maritimes. donc seulement 8 exeats nets avec pour la majorité l’attente de leur ineat. En contre partie, seulement 7 ineat dont les 4 échanges donc 3 ineat bruts !!

Le SNUipp a dénoncé le peu de mesures accordées dans un sens comme dans l’autre sachant que, d’une part, de très nombreux collègues étaient encore dans une attente forte (61 collègues en attente d’exeats avec, pour un certains nombre, une demande répétée depuis des années et avec une situation familiale de plus en plus insupportable) et, d’autre part, que le département était considéré comme déficitaire.

Le DASEN a répondu qu’il verrait la situation en août car avec la venue de 100 PEs on risquait,d’une part, le surnombre maintenant et que des moyens en remplacement pour assurer leur formation seraient nécessaires !

P.-S.

prochaine CAPD le 28 août pour la quarantaine de personnes restant à nommer plus les PEs

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |