Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Audience IA du 21 novembre : génésis, contratualisation et EVS

jeudi 1er décembre 2011

Le SNUipp-FSU du Loiret a été reçu par l’Inspecteur d’académie le lundi 21 novembre. Au programme : Génésis, contractualisation et EVS. Compte rendu de cette rencontre et position commune Génésis.

Compte-rendu de l’audience du 21 novembre

Le SNUipp 45 avait sollicité une audience auprès de l’Inspectrice d’Académie pour faire le point sur : le dispositif GENESIS, la contractualisation et le recrutement des EVS.

Etaient présents aussi Mme TOUPE, Inspectrice Académique adjointe, Mr TOMAIER, Secrétaire Général et Mr VIGOUROUX, conseiller TICE.

GENESIS

Nous voulions des précisions quant à l’utilisation de GENESIS, non pas en terme technique, bien sûr, mais dans sa finalité, en résumé : à qui ça sert ? A quoi ça sert ?

Pour l’Administration, GENESIS n’est ni plus ni moins qu’un outil statistique créé par l’Académie, qui facilite et sécurise les transmissions des données à plusieurs niveaux : école, circo, IA et rectorat puis le ministère via le logiciel ORCHESTRA. Son avantage, est qu’il permet un retour dans les écoles des différentes enquêtes, ce qui ne pouvait se faire jusqu’alors. Il permettra, ainsi, à chaque école, d’établir son tableau de bord en lien avec le projet d’école : quels objectifs se fixer pour améliorer les résultats ? Comment gérer la difficulté scolaire ? Combien de PPRE ? Les statistiques ont toujours existé et sont légitimes pour évaluer le système : donc RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL !

Pour le SNUipp, GENESIS représente pour tous les directeurs, une surcharge de travail et une responsabilité qu’ils sont les seuls à porter. Cette application s’inscrit bien aussi dans le pilotage statistique de notre métier, avec des données chiffrées incompatibles avec la réflexion pédagogique et dans une mise en concurrence des écoles (confirmée par les récentes déclarations de notre ministre qui souhaite la publication des résultats des évaluations nationales).

Nous craignons, même si l’IA nous a affirmé ne pas montrer du doigt les « mauvais élèves », la stigmatisation des collègues et des écoles au travers de la contractualisation mise en place à partir des différentes remontées et des nouvelles mesures que veut prendre le Ministère sur l’évaluation des enseignants.

Le SNUipp rappelle qu’il s’oppose, non pas comme l’a prétendu l’IA adjointe, à une évaluation du système mais au pilotage du système par les évaluations, par des données chiffrées, par la performance. En ce sens, il appelle à ne pas remplir génésis et s’adressera à la Rectrice lundi 12 décembre seule décisionnaire de sa mise en place.

De plus, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT sollicités par le SNUipp appellent, de façon commune, à ne pas remplir génésis. Le SNUipp proposera une motion commune du conseil des maîtres afin que la/le collègue directrice/directeur ne se retrouve pas seul face à ce refus. Ce dispositif, comme le livret de compétences dont il est une interface, concerne toute l’école par les données qui pourraient y être entrées.

Contractualisation

Tout d’abord, le SNUipp a tout de suite établi le lien entre les données entrées sur Génésis et la contractualisation qui en découle. Ce qu’a reconnu ouvertement l’IA.

Pour l’Administration, cette "contractualisation" existe depuis 2 ans. Elle s’est mise en place par un "contrat d’objectifs" (qui apparaissait, souvenez-vous, dans la 1ère page du projet d’école 2010-2014 que nous avions appelé, déjà, à ne pas remplir ou remplir en terme de besoins) passé entre tous les IEN des circos avec l’IA à propos d’objectifs ciblés. L’IEN, via le "tableau de bord " des écoles de la circo, cible les besoins prioritaires des écoles et des enseignants en terme de formation afin d’accompagner les équipes sur des objectifs précis en fonction des résultats des élèves et, notamment ceux aux évaluations nationales.

Et après, le tableau de bord et cette contractualisation, à quoi ça sert ? A qui ça sert ??

"ça sert à réfléchir, à analyser, à définir des choix pédagogiques, les chiffres étant des indicateurs."

Avec quels moyens ?

"En envoyant les conseillers pédagogiques accompagner les équipes dans leur réflexion"

Le SNUipp y voit bien là la stigmatisation des écoles, que certains IEN disent mettre "sous tutelle," et qui crée un malaise chez les collègues qui se sentent seuls responsables des mauvais résultats alors qu’aucun moyen supplémentaire concret (RASED décharné ou absent, pas de maître supplémentaire, temps de concertation et de formation insuffisant...) Malaise ajouté lorsque le projet d’école devait définir des pourcentages de prévisions de réussites aux évaluations dans le fameux "contrat d’objectifs".

L’IA a reconnu le malaise que pouvait générer la notion de "contrat d’objectifs" et a promis réfléchir à une modulation des termes lors de l’élaboration du prochain projet d"’école bien qu’il se défende utiliser les données chiffrées dans un but répressif et uniforme."

Le SNUipp a rappelé son souhait de voir disparaître cette notion de "contrat d’objectif" s’apparentant aux entreprises où l’élève serait simplement une donnée chiffrée, une marchandise et de voir apparaître dans le projet d’école une "case" besoins des écoles en maîtres supplémentaires, en RASED etc...

EVS

Le SNUipp, après avoir rappelé ses positions sur le statut souhaité des aides à la direction, voulait quelques précisions à propos du nombre de supports EVS par rapport à l’existant.

L’IA, par l’intermédiaire de son secrétaire général, nous a dit que la situation était évolutive et qu’actuellement il existait 163 support d’EVS d’aide à la direction jusqu’en juin 2012. 94 étant déjà recrutés ou prolongés et 18 étant en cours à ce jour (51 restant donc à trouver !!). De plus, le nombre de courriers envoyé aux écoles et proposant un poste d’EVS est supérieur au nombre de supports disponible. Quelques directrices/directeurs ayant refusé.

Le SNUipp a rappelé le nombre insuffisant de supports proposés (à peine 1/3 des besoins des écoles couverts) et son souhait d’un statut pérenne de fonctionnaire d’Etat formé pour une aide administrative à la direction.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |