Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Audience RASED du 3 avril : le SNUipp garant d’un paritarisme offensif

vendredi 13 avril 2012

Le collectif de défense des RASED 45 a été, de nouveau, reçu en audience à l’IA suite à publication du règlement du mouvement jugé insatisfaisant à leurs yeux pour les personnels E et G touchés par les suppressions. Le SNUipp, seul représentant élu des personnels présent à cette audience et toujours à leurs côtés depuis le début, s’est ré exprimé dans ce sens.

2Compte rendu audience IA2

Le collectif, par la voix du représentant de l’AME 45, a manifesté son mécontentement quant au refus de l’Administration d’ajouter des priorités sur tout poste d’adjoint dans la circonscription (la différence avec un collègue adjoint victime, également, de mesure de carte, se faisant au barème). [*Rappelons que cette proposition était celle du SNUipp-FSU lors du groupe de travail, réuni à sa demande, le 12 mars, réitérée lors de la CAPD du 19 mars et lors de cette audience.*] Cependant, 2 nouvelles propositions de modifications ont été actées afin de permettre au maximum de collègues E et G touchés, de bénéficier de la possibilité de retrouver un poste équivalent qui se trouverais disponible après la 1ère phase du mouvement, sous réserve de validation par les délégués du personnel. A savoir :

1. une Affection Provisoire à l’Année sur un poste vacant à l’issue de la 1ère phase correspondant à leur spécialisation serait proposée aux collègues E et G touchés même s’ils obtiennent un Titre Définitif lors de cette 1ère phase. Ils passeraient, bien sûr, après les mêmes collègues qui n’auraient rien obtenu au 1er mouvement et à qui ces postes seraient proposés en priorité : chose déjà existante dans le règlement (point 6 de la circulaire).

2. l’année de sédentarisation de certains postes de RASED, considérée à Titre Provisoire jusque là, est transformée en Titre Définitif, ce qui permet à certains collègues en ZEP, notamment, de bénéficier, avec une année supplémentaire à TD, d’une majoration et non pas d’une majoration en tant que spécialisé (12 poins par an) qu’ils ont automatiquement en tant que titulaire du diplôme, année de stagiaire incluse (article 6 du règlement).

Si le SNUipp-FSU 45, seul représentant élu des personnels interpelé par l’IA adjointe sur ces points, s’est dit favorable à ces modifications qui restent, malgré tout, insuffisantes, il ne présage en rien de l’avis des autres élus.

Le SNUipp-FSU a, également rappelé, avec le collectif que la volonté du Ministère était bien de supprimer tous les postes "hors classe" dont font partie les RASED pour "remettre des enseignants face à une classe" et que, partant de ce principe, il aurait été normal de leur prévoir des priorités sur ces postes.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Petite mise au point pour certains

[* Le SNUIPP-FSU ne souhaite pas polémiquer tout simplement parce que ce qui est en jeu là c’est bien la situation personnelle de collègues et le fonctionnement des écoles.

Cependant il a des positions claires sur la question depuis le début ce qui n’est pas le cas de toutes les organisations syndicales qui s’en défendent aujourd’hui.

Nos positions et pourquoi ?

Pourquoi le SNUIPP-FSU a défendu, tant dans le groupe de travail du 12 mars qu’à la CAPD du 19 mars, une priorité sur poste d’adjoint, pour les collègues E et G victimes de la fermeture de leur poste ?

Tout simplement parce qu’il s’agit pour ces personnels d’une situation dramatiquement inédite.

1°- pour la première fois l’administration décide de supprimer des postes sans que les collègues ne puissent retrouver un poste identique dans leur secteur puisqu’il n’y en a plus.

2°- la seule proposition faite à ces collègues par l’IA porte sur des postes spécialisés option D et F, sachant que pour obtenir ces postes à TD, il faut avoir l’option, que les collègues doivent donc s’engager sur une formation présentée par l’IA comme « maison » ou « allégée » sans qu’aucune précision n’ait été donnée sur son contenu, sur le temps sur lequel elle serait prise, ni où elle se déroulerait.

3°- Les postes vacants dans ces options sont majoritairement sur les circonscriptions de Montargis, Pithiviers et Gien alors que les collègues victimes de suppression sont majoritairement sur l’Orléanais.

4°- Un règlement de mouvement est modifiable chaque année, donc, si à la faveur d’un éventuel changement de cap, les postes RASED étaient à nouveau abondés, la priorité deviendrait caduque et pourrait être retirée du règlement.

5°- Enfin et surtout parce que nous sommes attachés à un règlement garant de l’équité de traitement de tous les collègues et non à la négociation au cas par cas, prônée par certains, qui est la porte ouverte aux passe-droits, et en quelque sorte au « délit d’initié ».

Certes, un règlement ne satisfait pas tout le monde, mais au moins, il est le garant que des collègues dans la même situation sont traités avec les mêmes règles. *]

Compte rendu complet rédigé par l’AME 45 ci-dessous

Word - 33.5 ko
Compte rendu complet AME 45

2Film "Un parmi les autres"2

PDF - 1.4 Mo
Affichette film

Par ailleurs, le SNUipp-FSU 45 avec le collectif, vous invitent à la projection du Film "Un parmi les autres" réalisé par la FNAREN le mercredi 18 avril à 20h aux carmes (affiche en pj).

Des places sont disponibles à5€20 auprès de la section. Contactez-nous.

D’autres projections sont prévus dans le Loiret. Dates et lieux ci-dessous.

PDF - 84.5 ko
calendrier projections film

2Pétition : appel des RASED2

Enfin, n’oubliez pas de signer la pétition en ligne pour le rétablissement et le développement de tous les postes de RASED en cliquant ici.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |