Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Carte scolaire 2013 : Un premier souffle mais il y a tant à faire !

Communiqué de presse du SNUipp

vendredi 21 décembre 2012

La répartition académique des dotations de postes pour la rentrée 2013 est maintenant connue. La création de 3006 postes d’enseignants dans les écoles primaires marque le retour de l’investissement éducatif alors que les dotations précédentes s’affichaient depuis plusieurs années en négatif.

Si toutes les académies bénéficieront de moyens supplémentaires à l’exception de Nancy-Metz, de la Guadeloupe et de la Martinique, elles ne verront pas pour autant progresser leur nombre d’enseignants dans les mêmes proportions. Priorité est donnée aux académies à forte concentration urbaine où les besoins en professeurs sont criants. Ces nouveaux moyens apporteront un premier souffle à une école trop longtemps contrainte à l’asphyxie.

[*Pour autant, ils ne permettront pas d’apporter de l’air à toutes les écoles qui en ont besoin tant il y a à faire : baisser le nombre d’élèves par classe, remplaçants, RASED....*] Et ce alors que les écoles devront accueillir 30 000 élèves de plus à la rentrée. La priorité au primaire qui commence timidement avec cette dotation 2013 devra donc se confirmer dans le temps et monter en puissance.

Dès janvier, une phase importante doit être engagée. Les DASEN auront la lourde tâche de préparer concrètement la rentrée 2013 dans les départements. Tous les besoins ne seront pas couverts. [*Le SNUipp-FSU portera attention aux premières mises en oeuvre du « plus de maîtres que de classes » notamment dans les secteurs qui concentrent les difficultés scolaires.*] Bien implanté et soutenu dans le temps, ce dispositif constitue un des leviers pour une meilleure réussite des élèves.

D’autres arbitrages s’annoncent déjà délicats. Les demandes d’ouvertures de classes pour faire baisser les effectifs, la reconstitution des viviers de remplaçants, la réhabilitation des RASED vont clairement et légitimement s’exprimer. Beaucoup ne seront pas satisfaites.

[*Le SNUipp-FSU va s’engager dans un travail de collecte des besoins des écoles. Il va s’adresser aux DASEN pour que se mettent en place des groupes de travail départementaux. Dès maintenant, le SNUipp-FSU se mobilise pour faire avancer l’école.*]

Pour l’académie d’Orléans-Tours, la dotation est clairement insuffisante : 98 postes. En effet, c’est peu pour satisfaire les besoins des 6 départements de la région Centre, sachant que le Loiret connaît déjà en cette période des difficultés sévères de remplacement !!! On peut d’ores et déjà imaginer que de nombreuses demandes d’exeats ne seront pas accordés, au détriment du bien-être des enseignants et de de leur famille.

http://www.snuipp.fr/Carte-scolaire...|]

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |