Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Après les permutations informatisées : il faut lâcher du lest pour les exéats !

mardi 30 avril 2013

Une fois de plus, les résultats des permutations informatisées laissent un goût plus qu’amer pour 184 collègues du Loiret qui n’ont pas obtenu satisfaction (dont 85 pour rapprochement de conjoint). Compte rendu de l’audience au rectorat de ce lundi 29 avril et Dernière minute : le SNUipp-FSU national obtient un groupe de travail exceptionnel auprès du ministère pour les situations difficiles.

Aussi, le SNUipp académique a demandé une audience en urgence à la rectrice (courrier en PJ) et vous invite à vous saisir du modèle de courrier en Pj afin de demander au ministère (via le DASEN et le Recteur) de revoir sérieusement votre situation lors des opérations d’exeat/ineat à venir. Vous voudrez bien nous transmettre copie de ce courrier qui nous servira d’appui lors de cette audience.

PDF - 65.7 ko
Demande d’audience rectrice
Word - 26.5 ko
Modèle courrier collègues

Réponse rapide de la rectrice qui a reçu une délégation académique des représentants du SNUipp-FSU ce lundi 29 avril à 17h30. Vous trouverez le compte rendu de cette audience ci-dessous.

AUDIENCE SNUipp Centre / RECTEUR du 29 avril 2013-04-30

Une délégation du SNUipp ( Paul AGARD du 37, Stéphane RICORDEAU du 41, Jean Christophe RETHO du 28 et Bruno CHIROUSSE du 45) a été reçue pendant plus de 2 heures 30 par Mme le Recteur.

- ineat/exeat : les interventions du SNUipp avaient permis l’année dernière à une vingtaine de collègues d’obtenir un ineat/exeat au sein de notre académie. Nous avons renouvelé ce souhait ainsi que de voir se débloquer les situations les plus difficiles de chaque département de notre académie. De plus, nous avons émis le souhait que toutes les demandes soient prises en compte (rapprochement de conjoint comme convenance personnelle ce qui ne se fait plus, par exemple, dans le Loiret depuis 3 ans) afin de permettre de donner éventuellement satisfaction à des convenances personnelles demandant des départements non demandés par les rapprochements de conjoint et ainsi permettre de « désengorger » les mouvements futurs. Mme le Recteur, nous a indiqué y travailler en permettant une certaine souplesse dans les départements pour effectuer à nouveau des ineat/exeat toujours au sein de notre académie.

Nous suivrons particulièrement ce dossier comme l’année dernière. Les collègues concernés peuvent contacter le SNUipp de leur département pour le suivi de leur dossier.

Permutations 2013 : le SNUipp-FSU obtient un groupe de travail exceptionnel pour les situations difficiles

Suite aux résultats catastrophiques des permutations de cette année, le SNUipp-FSU avait écrit au ministre le 12 mars pour qu’il mette en place un groupe de travail afin d’améliorer des possibilités de mutations des enseignants d’ici la fin de l’année.

PDF - 1.1 Mo
Réponse ministère GT permutations

C’est chose faite : le ministère vient de nous répondre officiellement (courrier ci-dessus) qu’il ouvrait un groupe de travail dans la semaine du 13 au 16 mai “afin de régler au mieux les situations individuelles difficiles".

C’est une première à mettre à l’actif du SNUipp-FSU qui offre une possibilité supplémentaire de mobilité (avant la phase traditionnelle d’ineat-exeat) pour des situations humaines particulièrement délicates. Le ministère a retenu deux priorités :

1.enseignants en situation de handicap ayant bénéficié de la bonification (800 points)

2.enseignants séparés de leurs conjoints depuis plus de trois ans et/ou sur une longue distance.

Aucun objectif chiffré n’a été fixé par le ministère. Le SNUipp-FSU portera la volonté de résoudre le plus grand nombre de situations possibles. Il continuera d’agir aussi de la même manière lors des phases d’ineat-exeat dans les départements et pour des améliorations significatives lors des phases nationales (révision des règles pour 2014). Nous vous tiendrons au courant des conclusions de ce groupe de travail dès que possible.

Lors de l’audience au rectorat, plusieurs autres points ont été abordés :

- les postes adaptés : nous avons rappelé le manque de postes qui ne permet pas de satisfaire les attentes de tous les collègues qui ont eu un avis favorable pour obtenir un poste adapté lors de la dernière commission. Ces collègues se retrouvent en très grande difficulté et se voient même proposer de se mettre en retraite anticipée alors qu’ils devraient avoir un poste adapté. Mme le Recteur a entendu nos interventions et va faire le point sur la situation des collègues concernés et chercher une solution. Nous suivrons ces dossiers dans les départements Mme le Recteur, nous a indiqué aussi vouloir travailler à ce que les places en postes adaptés soient en nombre suffisant : soit en permettant des sorties du dispositif plus rapidement par un meilleur suivi, soit en augmentant le nombre de postes.

- concours : Le SNUipp a demandé que des places soient ouvertes au 3° concours interne : 225 inscrits pour aucun poste ouvert pour ce concours dans notre académie comme seulement 2 autres académies en France, ceci est injuste et injustifié !. Le SNUipp, au niveau national, va intervenir également auprès du ministère afin d’obtenir des explications et le rétablissement d’un certain nombre de postes dans cette voie. Mme le Recteur va également faire une demande en ce sens en direction du ministère.

Pour les 330 futurs contractuels/stagiaires si nous connaissons leur répartition dans les départements (30 dans le Cher, 66 dans l’Eure et Loir, 18 dans l’Indre, 87 en Indre et Loire, 27 dans le Loir et Cher et 105 dans le Loiret), les modalités de leur affectation ne sont pas encore définies. Près de 1700 étudiants sont inscrits à ce concours. Un groupe de travail devrait se tenir fin août pour les affecter.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |