Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

CAPD du 25 février 2008

lundi 25 février 2008


  1. déclarations préalables
  2. la liste d’aptitude des directeurs d’école
  3. les départs en stage CAPA-SH

1) déclarations préalables

Si tout ce qui tombe sur la tête de l’école aujourd’hui (la suppression du samedi matin, les stages de remise à niveau, le devoir de mémoire, les nouveaux programmes, la remise en cause de la laïcité,…) sert de rideau de fumée pour éviter de parler du budget catastrophique et des moyens en chute libre, c’est d’abord et surtout la volonté de faire exploser « l’école pour tous » qui s’affirme pleinement.

La carte scolaire, mise sous le boisseau jusqu’au 17 mars, sera le révélateur cruel des insuffisances budgétaires et contrastera avec les effets d’annonce sur la volonté de la réussite de tous.

Nous sommes indignés de voir le traitement de la difficulté scolaire réduit à des solutions simplistes, démagogiques voire dangereuses. En effet, les élèves en grande difficulté méritent mieux que d’être encore stigmatisés par des heures supplémentaires, le soir et pendant les vacances, d’autant que nous pouvons douter de l’efficacité d’un tel dispositif.

Le SNUipp propose d’autres solutions :

  • le développement des RASED,
  • la baisse des effectifs,
  • une formation continue adaptée sur le traitement de la difficulté,
  • plus de maîtres que de classes,
  • plus de temps pour le travail en équipe.

Nous souhaitons voir notre inquiétude et notre désapprobation prises en compte. Il est encore temps de nous entendre.

- Devoir de mémoire : en rester aux programmes

Confier à chaque enfant de CM2 la mémoire d’un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah, telle est la nouvelle injonction du Président de la République. Cette annonce a été prise sans consulter les professionnels de l’éducation, de la santé ou de l’histoire. Elle est peu adaptée au travail de mémoire en cycle 3 et pourrait avoir un effet contraire à l’objectif affiché.

Pour le SNUipp, en cherchant à individualiser « car rien n’est plus intime que le nom et le prénom d’une personne », le Président méconnaît gravement les risques psychologiques qu’une telle démarche pourrait entraîner : identification, rejet de cette identification, sentiment de culpabilité ou de responsabilité vis-à-vis du destin d’un enfant mort dans des conditions dramatiques.

La charge émotionnelle d’un enfant mort est très lourde à porter pour un enfant de 10 ou 11 ans, elle peut fragiliser des enfants en plein développement.

Le SNUipp déplore cette annonce. Il rappelle que « l’extermination des juifs et des tziganes par les nazis, crime contre l’humanité », fait partie des programmes du cycle 3. Pour le SNUipp, le travail de mémoire sur la Shoah est indispensable. C’est une question professionnelle qui doit être menée par chaque enseignant dans sa classe, avec précaution.

De manière générale, les programmes de l’école élémentaire et les activités pédagogiques ne doivent pas faire l’objet d’intrusions politiques ou d’annonces médiatiques effectuées dans la précipitation.

2) la liste d’aptitude des directeurs

_ 71 candidats - 63 inscrits et 8 candidatures refusées considérées comme "prématurées". ANCEAU Sylvain
AUGER Patricia
AYMERIAL Cédric
BADEROT Christophe
BARBIER Laure
BAZIN Sandrine
BESNARD Caroline
BIZOUERNE Adeline
BOUBAULT Marie
BOULAN Fabienne
BOURDON Valérie
BOUTONNE Laurent
BRANCHEREAU Aline
CABARET Jackie
CHAMPION Didier
CHAPELIN-VISCARDI Mélanie
CHEVALIER Gérard
COIN Lauriane
COLARD Katia
COMBES Bénédicte
DALIBON Aude
DEBOISSE Corinne
DESAVIS Delphine
DESCHAMPS Christine
DESOUINES Magali
DREYER Dominique
DREYFUS Nathalie
FLAVIGNARD Gaëlle
GLACET Stéphane
GOUEZEL Isabelle
GRILLOT Pascale
GUETTIER Solenne
HEBRARD Jean-François
HUET Cécilia
HURST Thierry
LABEDE Caroline
LACOUR Frédérique
LAMY Stéphanie
LE TUMELIN Blandine
LOUAIL Frédéric
MAILLOU Véronique
MAREST Mickaël
MAROT Jean-Gilles
MARTY Antoine
MEYER Karine
MONVOISIN Mathilde
MOREAU Nicolas
PACORY Patricia
PATY Patrice
PIERRE Estelle
PLANCON Nadine
PORTIER Christian
PROVOST Isabelle
RODRIGUES Antoine
ROULET Christine
SAINSARD Sandrine
SOUDEILLE Stéphanie
TAFFOUREAU Marie-Laure
TAILLANDIER Estelle
TROUVE Maud
VILLADIER Julie
VOISE Fabien
VOISIN Marie-Christine

3) les départs en stage CAPA-SH

sont prévus 4 départs en option D, 4 en option E, 4 en option F et 1 en option G. Ces chiffres pourraient être modifiés selon le budget alloué au Loiret.
Cette année, il n’y aura pas de formation délocalisée à Orléans.
Sont susceptibles de partir en formation :

  • option D :
    LESIMPLE-VATTAN Chantal
    BRIARD Jérome
    BOURRAIN CHAPUT Pascale
    BESNARD Estelle (ss réserve)
  • option E :
    CHAMBRIN Sylvie
    TORRES Christian
    DUCLOS-BOUHIER Michèle
    VALLE-COPN Annick
  • option F :
    MENOULT Sophie
    FERNANDES Françoise
    VANNIER Fabienne
    GUERIN Ludovic
  • option G :
    TORRES-MIFSUD Sophie
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |