Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Bilan réunion permutations : blocage du ministère !

jeudi 5 juin 2014

La réunion consacrée aux permutations informatisées, qui s’est tenue mardi 27 mai au soir à la DGRH, n’a malheureusement abouti à aucune avancée sur le sujet.

Contrairement à l’an passé, le ministère a décidé qu’il n’y aurait pas de ré-examen de la situation des enseignants en difficulté à l’issue des permutations informatisées de mars 2014.

Il a renvoyé à la phase ineat / exeat des départements, la prise en compte des situations prioritaires arrêtées en 2013 :

-  enseignants bénéficiant des 800 points au titre du handicap (les 7 collègues non permutés en mars 2014 devant néanmoins avoir satisfaction ) ;

-  enseignants séparés de leur conjoint exerçant dans un département non-limitrophe d’une autre académie, avec au moins deux ans de séparation et ayant des enfants à charge.

Le ministère justifie ce choix par les résultats des concours qui vont amener des situations de déficit en personnel à la rentrée scolaire 2014 dans certains départements. De fait, 875 postes n’ont pas été pourvus au concours exceptionnel 2014 et les indicateurs sur le concours rénové 2014 (admissibilité, nombre de présents) montrent un risque réel de postes vacants, par exemple dans les académies de Versailles, Créteil, Amiens ou Orléans-Tours.

Une décision déplorable

De nombreux enseignants espéraient voir leur situation réglée via ce groupe de travail qui avait, à la demande du SNUipp-FSU permis en 2013 de réaliser 194 mutations supplémentaires sur 208 possibilités. Renvoyer à une simple priorité de traitement en phase ineat / exeat est une réponse en trompe-l’oeil.

Le SNUipp-FSU déplore cette situation et réitère sa demande d’une réflexion approfondie sur ce sujet très important pour un droit à mutation effectif pour tous.

Néanmoins, le SNUipp-FSU 45 continuera d’agir lors de la CAPD du 3 juillet afin que le maximum de situations les plus urgentes d’exeat soient réglées.

DERNIÈRE MINUTE :

[|URGENT : PERMUTATIONS 50 SITUATIONS FINALEMENT REVUES |]

Les interventions fermes du SNUipp-FSU viennent d’infléchir la décision du MEN qui avait refusé lors du groupe de travail « permutations » le 27 mai dernier, de ne pas traiter les situations difficiles.

Aujourd’hui, le ministère a finalement accepté d’arrêter une liste de 50 collègues autorisés à changer de département dans le cadre d’un mouvement complémentaire piloté nationalement.

Ce sont donc 50 collègues en situation difficile qui vont pouvoir permuter :

- 6 bénéficiant des 800 points ;

- 44 au titre du rapprochement de conjoints, avec enfant, séparés sur départements non limitrophes d’académie différente (20 avec 3 ans et plus de séparation et 24 avec 2 ans et plus de séparation).

Même si nous sommes loin des 208 collègues concernés en 2013, cette décision constitue un geste favorable pour les collègues concernés.

Nous disposons de la liste des enseignants bénéficiant de cette mesure. Nous nous tenons à votre disposition pour vous informer de la situation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |