Retour accueil

Vous êtes actuellement : ESPE - 1er poste  / Actions 


fontsizeup fontsizedown

Berceaux PES à mi-temps

vendredi 3 octobre 2014

Le SNUipp lance une pétition pour demander que soit reconnue la surcharge de travail occasionnée par l’accueil d’un PES dans sa classe.

Cher(e) collègue,

Dans le cadre de la nouvelle Formation Initiale des lauréats du CRPE rénové, la majeure partie de nos collègues titulaires travaillant à ½ temps ont été « réquisitionnés » pour partager leur classe avec un Professeur des Ecoles Stagiaire.

C’est également le cas pour un certain nombre de collègues travaillant à 75, 78 ou 80 %, Maîtres Formateurs ou directeurs d’écoles. Quelle que soit la configuration, le travail de coordination revêt une importance fondamentale.

Il est très consommateur de temps. A ce titre, des engagements ont été pris par les Inspecteurs d’Académie sous forme de dispense partielle de nos obligations de service dans le cadre des 108 heures.

Ceci sous la forme suivante (pour un collègue travaillant à ½ temps) :

—- Dispense de 9 h d’APC devant élèves.

—- Dispense de 9 h d’APC préparation.

- Et même pour un autre département, une dispense de 9 h d’animations pédagogiques.

Au total 27 h, à retrancher des 54 h dues pour un collègue travaillant à ½ temps.

A transcrire, au prorata, pour les collègues travaillant suivant les autres quotités de temps partiel ou directeurs d’écoles.

Ces dispenses concernent évidemment et à la même hauteur nos collègues PE Stagiaires. L’évidence à rappeler étant que pour se rencontrer, se concerter, il faut être deux !

Il s’agit donc dans un premier temps d’obtenir partout dans l’Académie et pour les concernés, l’application concrète de cette mesure.

Par ailleurs, et en précisant immédiatement que la plupart d’entre vous ne possédant pas le statut de formateur, le travail qui vous est demandé (disons plutôt imposé) ressemble de près au bénévolat.

Le SNUipp-FSU de l’Académie Orléans-Tours considère qu’il s’agit là pour le moins d’une grosse « anomalie ». Nous vous proposons donc de revendiquer ensemble un régime indemnitaire qui reconnaisse les responsabilités qui vous sont de fait confiées.

Si nous n’avons pas chiffré cette indemnité, c’est parce que nous souhaitons recueillir vos avis.

Les deux points évoqués ci-dessus sont donc regroupés au sein d’une pétition académique que le SNUipp-FSU vous invite à signer.

Vous trouverez cette pétition accompagnant ce courrier.

Pour tout complément d’information, toute question, n’hésitez pas à joindre les sections départementales du SNUipp-FSU dont les coordonnées figurent ci-dessous.

Un dernier mot pour vous dire que nous allons très vite aborder cette question avec Madame le Recteur à l’occasion d’une très prochaine rencontre.

Bien cordialement.

Les conseillers syndicaux du SNUipp-FSU académique.

Word - 25.5 ko
Pétition titulaires d’un poste berceau

SNUipp-FSU 18 – Maisons des syndicats – 5 Boulevard Clémenceau – 18000 BOURGES

snu18@snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 – 3 rue Louis Blériot – 28300 CHAMPCOL

snu28@snuipp.fr

SNUipp-FSU 36 – 34 espace Mendes France – 36000 CHATEAUROUX

snu36@snuipp.fr

SNUipp-FSU 37 – 18 rue de L’Oiselet – 37550 SAINT AVERTIN

snu37@snuipp.fr

SNUipp-FSU 41 – 35/37 avenue de l’Europe – BP 30836 – 41008 BLOIS CEDEX

snu41@snuipp.fr

SNUipp-FSU 45 – 10 rue Molière – 45000 ORLEANS

snu45@snuipp.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |