Retour accueil

Vous êtes actuellement : ESPE - 1er poste  / Formation 


fontsizeup fontsizedown

Compte rendu CDF du 28/01/2016

mardi 2 février 2016

Au programme du Conseil de Formation, le bilan des formations de l’année précédente et l’actualité des formations en cours avec notamment l’annulation des stages de formation continue.

BILAN 2014-2015

Stages avec remplacement

Candidatures individuelles :

  • la place du jeu à l’école maternelle( 4 jours)
  • les élèves à haut potentiel (2 jours)
  • sciences et techno (4 jours)
  • enseigner l’anglais(4 jours)

Candidatures désignées ou collectives :

JPEG - 140 ko

Stages sans remplacement

JPEG - 105.6 ko

Formations hors temps scolaire

Formations départementales (sur les 108h) :

JPEG - 47.9 ko

Formations programmées en cours d’année scolaire

Formations temps scolaire (avec remplacement) :

JPEG - 39.2 ko

Formations : hors temps scolaire

Maison pour la science / Formation de formateurs

70 % des formations sont un choix des enseignants, 30 % sur public désignée

91% des formations en présentiel, 9 % en formation hybride avec Magistère.

Le Snuipp demande que cette proportion de Magistère n’augmente pas et qu’il soit proposé uniquement sur la base du volontariat.

Point sur la situation 2015-2016

Formation continue :

En raison des difficultés de remplacement (mais aussi de la demande du MEN de laisser les enseignants sur leur poste après les événements de novembre pour la période 2), tous les stages de formation continue sont annulés, de janvier à juin , y compris les formations statutaires (formation initiale des directeurs).

JPEG - 80.8 ko

La formation continue des directeurs pourrait être reportée sur un après-midi afin d’aborder les thèmes les plus urgents.

Encore une fois, face à la pénurie de personnels, c’est la formation des enseignants, pourtant érigée en priorité, qui est sacrifiée.

PES

Actuellement 140 PES sont en formation, un peu plus sur deux postes à 0,25 que sur un poste à 50 %.

Changements dans la formation :

  • Allégement de la maquette
  • 4 jours qui permettaient au PES de rencontrer les enseignants qu’ils complètent (demande du SNUipp-FSU)
  • Nomination d’un référent d’études dans le dispositif d’accompagnement des PES (Mme GRENET)
  • 2 réunions d’information auprès des titulaires qui ont un complément PES (une à Orléans et une à Montargis) (demande du SNUipp-FSU).
  • Remise en place des équipes de suivi qui n’avaient pas pu se tenir l’an passé à cause du nombre excessif de cohortes, avec u nbilan de semestriel.
  • L’ESPE a mis en place 4 parcours M2 différenciés (dispositif innovant regardé avec intérêt par les autres sites de formation) (demande du SNUipp-FSU)

Bilan semestriel

16 PES sont en grande difficulté (classe qui leur échappe, gestion de classe difficile), 6 ont fait l’objet de changement de poste pour leur permettre de repartir sur de bonnes bases. 6 démissions depuis le début de l’année, chacun a été reçu par Mme GRENET puis par le DASEN ou l’IA-DASEN, tous étaient déjà sur un autre projet.

Ces situations montrent la difficulté d’entrer dans le métier de cette façon. Le SNUipp-FSU continue de demander que l’année de stagiaire ne soit composée que d’un tiers-temps en responsabilité étalée sur des stages couvrant l’ensemble des cycles.

Le Snuipp a interrogé l’ESPE sur les dispositifs mis en place pour accompagner les PES en difficulté (autre que le changement de poste). Plusieurs dispositifs sont possibles, en liaison avec l’analyse des difficultés de chaque PES ( filmage, observation orientée, …)

Le Snuipp demande que les PES en grande difficulté puissent être sortis de leur classe et mis en observation et accompagnement dans la classe d’un PEMF le temps nécessaire. Nous renouvelons aussi notre demande que les PES et les titulaires soient tous les deux déchargés d’APC pour pouvoir se concerter.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |