Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU  / Instances  / CDEN 


fontsizeup fontsizedown

CDEN du 22 juin

Compte rendu

samedi 25 juin 2016

Le CDEN du 22 juin devait principalement étudier et valider les mesures de carte scolaire du 1er degré et les nouveaux horaires proposés par quelques municipalités dans le cadre de la réforme des rythmes.

Déclaration préliminaire de la FSU 45

Déclaration FSU

A la suite de sa déclaration individuelle et après celle de la FCPE (les 2 seules déclarations individuelles lues), la FSU a proposé à l’ensemble des organisations siégeant un projet commun sur le remplacement et le recrutement dans le Loiret. Seules la FCPE et le SGEN-CFDT s’y sont associées. Vous la trouverez ci-dessous.

Déclaration commune FSU, FCPE, SGEN-CFDT

Déclaration commune

Concernant l’ordre du jour

Carte scolaire 1er degré.

La FSU a montré que la dotation, en plus de risquer ne pas couvrir les besoins à la rentrée, ne permettra pas de développer la scolarisation des moins de 3 ans dans des conditions spécifiques ainsi que de développer le « plus de maîtres que de classes » à hauteur des besoins de chaque école. De plus nous lui avons rappelé qu’avec les seuils préconisés par la FSU (20 en Education prioritaire et 25 hors EP max par classe), il aurait fallu beaucoup plus ouvrir et très peu, voire pas du tout, fermer. Nous avons mis en exergue notamment 2 écoles maternelles en Education Prioritaire, (Pithiviers Clos Beauvoys et Chalette Lancy, dans une école primaire) dont la fermeture ramène la moyenne à, respectivement, 24,7 et 24,3 soit à 0,7 et 0,3 du seuil de réouverture !!! Nous avons alors demandé à réétudier la situation de ces écoles, notamment, et certainement d’autres encore à la rentrée de septembre. Enfin, la situation du remplacement, encore à ce jour catastrophique, nous invite à demander un recrutement supplémentaire au concours dès la rentrée 2016, comme réclamé à la ministre lors de sa venue, afin d’assurer un enseignant en face d’une classe au quotidien et de relancer une formation continue qui a quasiment disparu tout en revenant à des stages longs pour nos collègues lauréats du concours avec 1/3 de responsabilité maximum.

Et pour en finir avec les mesures de carte scolaire, nous nous sommes félicités pour les collègues de la mesure prise par le DASEN répondant à notre demande en accord avec celle des équipes, de direction unique correspondant à une « fusion provisoire » de l’école Molière à Orléans. En effet, nous pensons que la fusion ne réglera pas les problèmes récurrents et accentués cette année bien au contraire et qu’un point doit être fait suite cette mesure en février prochain.

Modifications Horaires des écoles à la rentrée 2016 Tableau des changements horaires 2016 28 écoles venant de 28 communes (tableau ci-dessus) ont décidé de changer d’horaires à la rentrée prochaine. Parmi elles, la majorité pour une modification de 5 à 10 mn, d’autres pour une question de TAP "mal placées".

La FSU est intervenue comme dans sa déclaration en concluant que les craintes qu’elle avait émises se confirmaient. A savoir, que c’était davantage une réforme du périscolaire qui prend le pas sur le scolaire sans prendre en compte le rythme scolaire de l’élève et les conditions de travail des enseignants.

A propos des écoles de St Jean de Braye qui nous avaient interpelés suite à une proposition de modification de la mairie, le DASEN, après recueil des avis des conseils d’école quasi unanimement défavorables à cette proposition et leur vote en faveur du maintien des horaires actuels, a consulté le CDEN sur le maintien des horaires que ce dernier a validé.

Réponses diverses suite aux déclarations

Concernant les intempéries :

  • le DASEN a confirmé qu’aucune demande d’autorisation d’absence pendant ces périodes ne serait demandée.
  • que des aides de l’EN aux familles touchées (100 000 € sur budget fonds sociaux des collèges) seraient utilisées.
  • des aides aux personnels touchés seraient dégagées dans le cadre des CDAS (Commission Départementales d’Action Sociale)

Le Conseil départemental a également confirmé une aide à hauteur d’1 million d’euros ajoutant une participation de l’Agglo et de la Région.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |