Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Retraite  / Retraite à compte notionnel 

Retraites à compte notionnel : quel enjeu ?

Au prétexte que le système français est complexe et inégal, les promoteurs de ce dispositif, en oeuvre en Suède et en Italie, proposent de l’instaurer en France. Le principe de base est que chaque salarié se voit attribuer un compte sur lequel sont versées et revalorisées les cotisations. Au moment du départ en retraite, le capital accumulé est converti en rente, en prenant en compte l’espérance de vie de la génération du cotisant, différente selon les catégories sociales. C’est-à-dire que, dans ce système, ce sont encore ceux qui vivent le moins longtemps et qui ont les revenus les plus faibles, qui cotisent vers ceux qui ont les revenus les plus importants et l’espérance de vie la plus grande. Théoriquement, il s’agit toujours d’un système par répartition, mais le mécanisme s’approche fort de l’épargne individuelle. Il y a fort à parier qu’un des chevaux de bataille des partisans de cette solution sera la question de l’égalité, comme ce fut le cas en 2003, au nom de l’égalité public privé. Ici, l’argument fort sera celui de l’égalité d’accès aux conditions de départ en retraite : ce système à guichet unique permet théoriquement de connaître facilement et rapidement le montant de sa retraite.

La rubrique Retraite à compte notionnel contient: (0) article(s).
Voir les sous-rubriques.
La rubrique Retraite à compte notionnel n'a pas de sous-rubriques...
Mais (0) article(s) à lire dans cette rubrique, voir les onglets " Dernier(s) article(s)" et "Les plus lus".
La rubrique Retraite à compte notionnel contient: (0) article(s).
Donc ... les plus lus !!!



SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |