Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU  / Instances  / CDEN 


fontsizeup fontsizedown

CDEN du 20 juin

Déclaration et compte rendu FSU

jeudi 21 juin 2018

Au niveau du 1er degré, les sujets principaux concernaient la « validation »des mesures de carte scolaire et l’organisation des rythmes scolaires à la rentrée. Compte rendu et votes à la suite...

Le rassemblement initié par le SNUipp-FSU 45 afin de« protester contre le non respect des votes majoritaires des conseils d’écoles dans 5 communes concernées (S Jean de la Ruelle, Semoy, Mezières lez Cléry, Cléry St André et Fay aux Loges) », a réuni une centaine de personnes.

JPEG - 54.5 ko

JPEG - 55.3 ko

La FSU 45, forte de ses 5 membres, est partie siéger au CDEN (Conseil Départemental de l’Education National) et a lu la déclaration liminaire ci dessous.

PDF - 564.3 ko

Concernant les mesures de carte scolaire

En préambule, la FSU a salué la décision faite en CTSD d’ouvrir à St Denis de l’hôtel en maternelle suite à nos remontées alors que cette école ne figurait pas dans les documents. Ensuite, pour justifier sa déclaration, la FSU a relevé 12 situations sur 18 fermetures qui, après fermeture, se retrouvaient à plus de 25 élèves, en moyenne par classe, hors Education prioritaire et au delà de 20 en Education prioritaire. Elle a rappelé que ces seuils constituaient une ligne rouge à ne pas dépasser par classe pour des conditions, a minima, acceptables d’enseignement et d’apprentissages !!

Elle a ensuite demandé « l’enveloppe » de moyens restants pour la rentrée, chose qu’elle avait déjà demandé lors du CTSD du 14 juin. Sans réponse. Toujours pas d’éléments à ce CDEN mais une promesse pour le démarrage du CTSD de rentrée.

Enfin, elle a également demandé que les 4 protocoles ruraux (1 acté et 3 en cours) parviennent aux membres du CTSD afin d’en prendre connaissance.

Rythmes scolaires

86,82% des communes, « en accord avec la majorité des conseils d’école » repassent à 4 jours à la rentrée 2018 et 11,65% restent à 4,5 jours (soit 29 communes et non « écoles » comme stipulées dans la République du Centre de ce jour) dont 5 communes contre l’avis majoritaire des conseils d’écoles. Pourtant seules 8 communes restant à 4,5 jours figurent dans le document ci dessous. Selon l’IA, les 21 autres « ne posant pas de problème entre écoles et communes » et ne demandant aucune dérogation aux textes ne devaient pas y figurer.

Document final validé lors de ce CDEN ci-dessous où ne figurent ni les 21 communes mentionnées ci-dessus, ni les 5 communes validées lors du CDEN de février (Ingré Châteauneuf, Ingré, St Denis en Val et Viglain) PDF - 216.1 ko

Sur les 5 communes, la FSU a réaffirmé qu’aucun texte officiel (Décret, arrêté..) n’interdisait au DASEN d’aller dans le sens des votes majoritaires des conseils d’école e que ce choix aurait été un signe fort envers la profession. Le DASEN a rappelé qu’une note de service de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement SCOlaire) l’y contraignait. Ce que nous avons contesté et trouvé regrettable pour les écoles.

C’est pourquoi la FSU a demandé, dans sa déclaration, puis réitéré seule sa demande de vote dissocié des 5 communes concernées où le désaccord était patent.

Refus du DASEN et appuyé par aucune autre organisation syndicale.

Elle s’est donc prononcé contre l’ensemble des propositions puisque 5 désaccords inclus et problématique du texte qui donne la prépondérance aux communes comme évoqué dans la déclaration.

Au final avec un vote contre à 8 voix ( 5 FSU + 3 membres des représentants de parents), 3 abstentions et 3 pour, la FSU a réinterrogé le DASEN pour qu’il en tienne compte dans son choix. Ce qu’il a refusé de faire.

Le SNUipp-FSU réinterroge actuellement les équipes enseignantes des 5 communes concernées sur l’éventualité d’un dépôt de préavis de grève.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2