Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Compte rendu CTPD/CDEN des 2 et 4 février 2010 : des écoles en ef...fusion

vendredi 12 mars 2010

PDF - 7.5 ko
liste ouvertures/fermetures février 2010
Word - 47.5 ko
Déclaration FSU
PDF - 7.3 ko
Autres mesures
PDF - 12.8 ko
situation RASED
PDF - 8.4 ko
Mesures RASED

Fusions d’écoles : faites entendre vos voix !

8 fusions d’écoles maternelles avec 8 élémentaires, au final, ont été prononcées à l’issue du CDEN du 4 février (voir la liste dans « autres mesures » du CTP). Après 2 écoles, il y a deux ans, 4 l’an dernier, l’augmentation régulière de ces fusions n’est pas anodine. En effet, un article de la RGPP (Révision Générale des politiques publiques) incite aux fusions pour préparer les EPEP(Etablissement Public d’Enseignement Primaire) , projet dangereux écarté un temps mais prêt à ressortir. De plus, d’après une enquête que nous avons menée, la quasi totalité des équipes (12 sur 16) n’ont pas été consultées. Parmi celles-ci, 2 directeurs ont été avertis d’une « possibilité » mais sans donner suite. Il s’agit là, encore une fois, d’une volonté de passage en force de l’administration faisant fi de l’avis des enseignants et des familles, pourtant, directement concernés. Le SNUipp/FSU, d’une part, a rappelé et argumenté son opposition aux fusions, lors du CTP (voir notre déclaration) et, d’autre part, a été à l’initiative d’une déclaration intersyndicale, avec la FCPE, au CDEN (déclaration sur ce site également) rappelant que les conseils des maîtres et d’écoles concernés devaient être, a minima, consultés. Dans l’attente, nous avons demandé à l’Inspecteur d’Académie de surseoir à toute décision de fusion. Malgré l’unité, l’IA ne semble pas renoncer même s’il a enfin avoué, à demi mot, que les consultations « avaient eu, sont entrain ou allaient avoir lieu ». De toute façon, l’IA a justifié les fusions en affirmant :

  • qu’elles ne se feraient que si poste vacant sur une des 2 directions
  • qu’elles constituaient un avantage de n’avoir qu’un interlocuteur au lieu de 2.
  • qu’il n’y avait pas de changement pour les élèves.

Une forte mobilisation s’est engagée à ST Jean de Braye, puisque 2 fusions sont envisagées sur la commune. Des réunions régulières ont lieu tous les jeudis soirs à l’école maternelle Jacques Prévert. Une pétition regroupant, à ce jour, près de 300 signatures de parents, opposés et mécontents de ne pas avoir été consultés, a été déposée devant le maire puis envoyée à l’IA.

Le SNUipp, partie prenante dans cette lutte, continue d’intervenir pour demander une audience et le report de toute décision auprès de l’Inspecteur d’Académie comme il l’a d’ailleurs fait lors de la CAPD du 4 mars. Que les écoles concernées et non consultées ou ayant donner un avis défavorable, se fassent connaître auprès de la section départementale du SNUIpp pour que nous intervenions, pour que le mouvement s’amplifie.

Compte rendu CTPD/CDEN des 2 et 4 février 2010

Ouvertures/fermetures : 27 de chaque côté prévues à la rentrée 2010. Le Snuipp a déploré, une fois de plus, le nombre de fermetures rappelant que l’année dernière, à la même époque, il y avait eu un « solde positif » de 11 en faveur des ouvertures (42 pou 31 fermetures) avec une dotation de 27 postes. C’est bien que la dotation de 43 postes pour le Loiret pour la rentrée 2010, dont 23 seront utilisés, d’une part (21,5), pour combler la disparition des PE2 (déchargeant les directions à 4 classes) et, d’autre part (1,5) pour finir de régulariser la « dette » des RASED sédentarisés » est insuffisante. Il restera, en effet, 20 postes, chiffre inférieur, au final, à celui de l’an dernier.

Mesures RASED : sans concertation et contrairement aux consignes du ministère (Cf. courrier du SNUipp au Ministre et la pétition unitaire), l’I A a décidé de supprimer définitivement les 11,5 postes sédentarisés dans le Loiret. Les collègues se voient, certes, transférés à titre définitif sur des postes vacants ou supposés vacants (personnes partant à la retraite) à la rentrée sauf pour 2 d’entre eux. (liste des mesures complètes en PJ ci-dessus) Le SNUipp , en groupe de travail et au CDEN, est intervenu pour demander à l’IA de respecter les consignes du Ministère en maintenant le surnombre et en permettant à ces collègues de participer au mouvement si les « transferts » ne leur convenaient pas. Fin de non recevoir pour le surnombre par contre les collègues sédentarisés pourront participer au mouvement s’ils le désirent.

Autres mesures :

  • fusions d’écoles (voir article précédent)
  • transformation de 2 classes de 2 ans en classe maternelle,alors que l’IA sensible à la scolarisation des 2 ans !
  • mesures ASH : fermeture de 2 demi postes en IME pour ouvrir 2 demi postes D et SAPAD. L’IA s’est vanté de redéployer, ce que le SNUipp a déploré.
Word - 27.5 ko
Déclaration unitaire CDEN Fusions
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 8