Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Loi Blanquer : ce n’est pas fini !

jeudi 30 mai 2019

Le point sur la loi Blanquer et les perspectives de lutte.

Un appel unitaire à la grève des enseignants du 2nd degré a été décidé le lundi 17 juin 2019, 1er jour des épreuves du bac.

Lire ici leur appel.

La mobilisation des enseignant·es des écoles est donc toujours à l’ordre du jour, notamment le jour de la commission mixte paritaire (date à venir).

Le SnuippFSU appellera très certainement à la grève courant juin quand la date de réunion de la CMP sera connue.

Pour le SNUipp-FSU, c’est aussi toujours d’un abandon de cette loi et d’un autre projet pour l’école. Un projet qui s’attaque enfin aux inégalités et permette à tous les élèves de réussir.

Plusieurs modifications apportées par le Sénat à cette loi restent particulièrement dangereuses pour l’école et les personnels.

Quel chemin la loi a t-elle encore à parcourir ?

Le texte a été adopté par le sénat le mardi 21 mai. Il sera soumis, probablement mi-juin, à une « Commission mixte paritaire » (CMP) regroupant députés et sénateurs afin de tenter d’harmoniser le texte voté à l’Assemblée nationale et celui voté au Sénat. En cas de désaccords, ce sera retour à l’Assemblée nationale qui aura le dernier mot.

Au final qu’y a t-il dans la loi après le passage au sénat ?

  • Toujours la maternelle à 3 ans avec ses conséquences sur le financement de l’école privé.
  • La création des EPLEI qui officialiserait un système éducatif public à deux vitesses.
  • Le port du voile interdit pour les parents accompagnateurs·trices ou comment raviver un vieux débat et aller à l’encontre de la jurisprudence.
  • La suppression des allocations familiales en cas d’absentéisme, une disposition inefficace et qui stigmatisante.
  • Le CNESCO(Conseil qui évalue de manière indépendante le système scolaire français) enterré par le sénat.

Sans oublier la loi de transformation de la Fonction publique qui menace clairement le statut des fonctionnaires et donc celui des enseignants.

Un rassemblementà l’appel de la FSU a eu lieu le mardi 28 mai pour protester contre cette loi.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 3