Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Le 9 janvier, on ne lâche rien

vendredi 20 décembre 2019

Après un mois de décembre de luttes et trois grosses journées d’action, l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de mobilisation massive le jeudi 9 janvier prochain. Modalités (déclaration d’intention et lettre aux parents)

Le 5 décembre, puis le 10 et le 17, les enseignantes et enseignants ont été particulièrement mobilisés et présents dans les manifestations contre la réforme des retraites par points.

Après les 70% de grévistes dans les écoles le 5 décembre, ce sont près de la moitié des personnels qui étaient encore en grève mardi 17 décembre. Colère et désapprobation se sont ainsi exprimées contre une réforme qui les pénaliserait, comme l’a lui-même reconnu Édouard Philippe.

Des premiers résultats

Il a fallu près d’un mois de mobilisation avant que le gouvernement ne tente de déminer le terrain en annonçant une mise en œuvre de la réforme pour les seules générations nées après 1975 et assure inscrire dans la loi une clause de maintien du niveau des pensions… Sauf que les premières discussions ne permettent pas de concrétiser ces annonces et tout laisse à penser que les personnels des écoles seront particulièrement pénalisés dans un système de retraite par points.

C’est ce que le simulateur du SNUipp-FSU met en évidence : plus la période passée dans un régime par points serait importante, plus les enseignantes et les enseignants seraient touchés.

Une revalorisation ?

Alors que le déclassement salarial des enseignants et des enseignantes et particulièrement des PE n’est plus à démontrer, Jean-Michel Blanquer confirme les grands éléments du projet de réforme en assurant que des compensations seront faites sur les rémunérations. Mais la revalorisation éventuelle est toujours conçue comme une contrepartie de la baisse des pensions. Ces compensations seraient prioritairement tournées vers les générations 1975 et suivantes. Il évoque dans le même temps une revalorisation des débuts de carrière mais pour l’heure, les conditions de mise en œuvre restent bien floues. Ainsi le ministre avance une somme de 10 milliards d’euros, mais étalée sur 15 à 20 ans et sans beaucoup de précisions. À partir de cela, il faudrait entériner la réforme des retraites et le croire sur parole...

Pense-t-il vraiment qu’il a encore la confiance des enseignants pour avancer ainsi sans présenter sa feuille de route ?

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre …

Mais au-delà de la situation des PE, les mobilisations ont mis dans la rue des salarié·es de toutes les fonctions publiques, des transports mais également de nombreuses entreprises du privé. Les sondages montrent que l’opinion publique soutient largement le mouvement de protestation. La question des retraites et du niveau de vie des futurs pensionnés est un véritable sujet qui mobilise l’ensemble de la société. Le gouvernement doit maintenant l’entendre et revoir complètement sa copie.

Dans l’attente, de nombreuses actions se poursuivent dans les départements durant les vacances scolaires et les personnels seront à nouveau dans la grève et dans les manifestations le 9 janvier prochain pour réclamer un tout autre projet de réforme.

Pour être en grève le 9 janvier, les personnels chargés de classe devront déposer leur déclaration d’intention avant le lundi 6 janvier à minuit. Une démarche qu’on peut effectuer dès maintenant.

Modèle de déclaration d’intention : Word - 16 ko Modèle de lettre aux parents à glisser plié et agrafé dans le cahier de liaison  : Word - 14 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 0