Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Revalorisations salariales : où en sont les annonces du ministre ?

mercredi 22 janvier 2020

C’est en pleine mobilisation sur la question des retraites que les représentants du SNUipp-FSU ont été reçus rue de Grenelle par BLANQUER.

Notre ministre, par des annonces, dit débloquer 500 millions d’euros supplémentaires pour augmenter les rémunérations des enseignant-es en 2021 ; et 10 milliards à l’horizon 2037 !

Rapportée au million d’enseignants, elle représente 40 euros par mois d’augmentation !

Cette mesure permettrait une augmentation de 70 à 90 euros nets en début de carrière !

A l’heure où l’ensemble de la profession souffre de la comparaison avec les fonctionnaires de statut équivalent ou avec les enseignants des autres pays de l’OCDE et devant le manque d’attractivité du métier et la faiblesse des salaires en début de carrière (1,2 SMIC), ce premier pas est largement insuffisant !

Si l’article 1 du projet de loi parle bien d’une revalorisation salariale permettant de garantir aux enseignants un même niveau de retraite que ceux des corps équivalents de la Fonction publique, « le gouvernement étalerait cet engagement sur plus de 15 ans pour y arriver dans le cadre inédit d’une loi de programmation. »

Quel crédit accorder à un gouvernement qui a reporté d’une année la mise en œuvre du protocole PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations), ET qui s’est empressé de re-geler le point d’indice des fonctionnaires, contribuant ainsi à poursuivre la dégradation de leur pouvoir d’achat, qui détruit les statuts, qui réduit les capacités des organisations syndicales à défendre collectivement les droits des personnels ? Interrogé sur la nature des mesures qui seraient prises, le ministre entretient le flou en évoquant l’indemnitaire, l’indiciaire mais également « toute une série d’autres choses ( !!!) ».

Aucune réponse claire, chiffrée et concrète n’a été apportée par notre ministre !

La question des personnels concernés par la revalorisation et ses modalités reste floue : seulement les plus jeunes ? Seulement celles et ceux qui acceptent des missions supplémentaires ?

Encore une fois, aucune réponse claire et concrète n’a été apportée par notre ministre !

JPEG - 61.5 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 7