Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité départementale 


fontsizeup fontsizedown

Mobilisé·es le 6 mars pour l’égalité salariale et le retrait du projet de loi sur les retraites !

dimanche 1er mars 2020

Dans le cadre de la journée internationale pour le droit des femmes du 8 mars. Manifestations à Orléans le vendredi 6 mars à 15h (déclaration intention grève à envoyer avant mardi 3 mars minuit). Dimanche 8 mars, manifestation parisienne.

Le projet de réforme des retraites aggravera la situation des femmes. Le 6 mars, manifestons une nouvelle fois notre opposition à cette réforme ! Et à l’occasion de la journée mondiale de lutte pour les droits des femmes du 8 mars, mettons en lumières nos revendications féministes ! Départ de la manifestation 15h place de Gaulle

Dans l’action le 6 mars !

Pour le retrait de la réforme des retraites et pour l’égalité salariale et professionnelle !

En 2019, les femmes en France sont toujours payées 25% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40. A L’APPEL DES ORGANISATIONS SYNDICALES DU LOIRET CGT, Solidaires, FSU, FO

Nous appelons à une manifestation le 6 mars 2020 15 H Place de Gaulle Orléans Un préavis de grève est déposé.

Portons toutes et tous un foulard violet !

Tract FSU :PDF - 1.3 Mo PNG - 1.5 Mo

Réformes des retraites, les grandes gagnantes, vraiment ?

Contrairement au discours gouvernemental, la réforme des retraites par points va encore plus pénaliser les femmes.

Les effets des inégalités entre les femmes et les hommes durant leur vie active se prolongent lors du passage à la retraite. Les pensions de droit direct des femmes sont inférieures de 42% à celles des hommes et 37% de femmes touchent moins de 1000€ de pension brute par mois.

Elles partent en moyenne plus tard que les hommes, notamment du fait de carrière plus courtes, plus hachées, et subissent davantage les effets de la décote.

Dans la Fonction publique, la remise en cause de la règle des 6 derniers mois dans le calcul du montant de la pension pour aller vers une prise en compte de la totalité de la carrière va avoir un impact très négatif pour les agentes. Les plus mauvaises années seront intégrées (temps partiel, congé parental, années de bas salaires, de précarité …) et conduiront inévitablement à une baisse significative du montant des pensions. C’est probablement une des raisons pour lesquelles les exemples féminins ont disparu de l’étude d’impact ! Quant à l’intégration des primes dans le calcul du montant de la pension, dans de nombreux métiers de la Fonction publique, les femmes en perçoivent peu (cas des professeur-es des écoles qui en touchent en moyenne 5%) et lorsqu’il y en a, elles bénéficient davantage aux hommes qu’aux femmes. Sans compter les dispositions prévues sur les droits indirects (droits familiaux, droits à réversion, etc), qui auront des conséquences négatives pour les femmes.

C’est donc une toute autre réforme des retraites que porte la FSU, qui permette notamment d’effacer les écarts de pensions entre les femmes et les hommes. Pour cela, la FSU demande au gouvernement de renoncer à son projet injuste et inégalitaire de réforme de retraites et d’ouvrir de réelles discussions pour un tout autre projet.

Le 6 mars prochain, pour que les femmes soient les grandes gagnantes, mobilisons-nous ensemble pour forcer ce gouvernement à prendre enfin des mesures ambitieuses et concrètes pour l’égalité professionnelle, à retirer son projet de réformes des retraites et à éradiquer les violences sexistes et sexuelles, à retirer le projet de loi de réforme de retraites par points et améliorer les droits à la retraite des femmes.

Pour prolonger :

Le dimanche 8 mars : manifestation parisienne voir la vidéo d’appel

La manifestation sera précédée d’un pique-nique à 12h00 à la Place d’Italie.

Elle démarrera à 14h Place d’Italie. Elle sera ponctuée d’actions à différents endroits symboliques tout au long du parcours (à La pitié Salpetrière, gare d’Austerlitz et gare de Lyon, Ministère de la Fonction Publique, hôtel IBIS, Opéra Bastille).

Départ en bus d’Orléans : inscription jusqu’au 3 Mars à snu45@snuipp.fr en précisant vos noms, prénoms, numéro de téléphone(obligatoire par rapport au bus) et syndicat ou asso ou autre, d’origine. Participation : 16€, 8€ pour les précaires, chômeurs/euses, étudiant.e.s.

Le départ se fera le dimanche 8 Mars, devant l’esplanade du théâtre à Orléans à 9h30.

Retour prévu avec un départ de Paris à 18h30 pour une arrivée à Orléans vers 21h.

(Prévoir sandwich et boisson pour le grand-pique-nique Place d’Italie)

appel 8 mars : PDF - 329 ko

tract unitaire fonction publique :PDF - 1004.9 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 11