Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité départementale 


fontsizeup fontsizedown

Féminicides : « Pas une de plus ! » Ni au travail, ni à la maison !

jeudi 12 mars 2020

Rassemblement annulé suite à la crise sanitaire liée au covid-19, samedi 14 mars à 17 heures, Place de la République à Orléans Un affichage revendicatif éphémère sera tout de même mis en place.

Jeudi 5 mars, le macabre décompte des féminicides de l’année 2020 s’est encore alourdi : une 17e femme a été retrouvée morte en France, à Orléans. Son mari est le principal suspect.

En novembre dernier, l’intersyndicale du Loiret (CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNEF) était reçue à la préfecture pour appeler le gouvernement à débloquer des fonds pour des mesures enfin efficaces dans la lutte contre les violences conjugales.

Malgré le lancement du Grenelle pour la lutte contre les violences faites aux femmes par la secrétaire d’état aux Droits des femmes, ce fléau est à ce jour loin d’être enrayé. En France, une femme sur 3 fait l’objet de violences physiques et/ou sexuelles et le taux de féminicides reste très élevé : une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint toutes les 60h.

Face à cela, les femmes se mobilisent, des milliers ont manifesté à Paris le 23 novembre ou encore très récemment le 8 mars. Les lois antisociales mises en place par le gouvernement qui précarisent, appauvrissent et isolent les femmes ne peuvent qu’accentuer ce phénomène.

Chaque fois qu’une femme est assassinée, ce sont toutes les femmes qu’on assassine !

Nous dénonçons encore une fois :

  • La baisse des subventions aux associations et le manque de structures d’hébergement qui accompagnent et soutiennent les victimes.
  • L’incapacité de la police et de la justice, par manque de formation et de moyen, à recevoir et venir en aide à ces femmes.

Nous revendiquons plus que jamais, le financement et la création de politiques publiques de protection réelle des femmes victimes de violences.

Il va falloir enfin prendre des mesures contre les violences.

Face également aux violences policières des 7 et 8 mars, aux violences des césars de la honte et du 49 3, on se lève et on mobilise !

Nous vous appelons dès aujourd’hui à manifester votre colère et votre détermination pour que cesse ce fléau :

Rassemblement samedi 14 mars à 17 heures, Place de la République à Orléans

Communiqué de presse intersyndicale :PDF - 201.4 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2