Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Livret de compétences : des bougés mais le SNUipp continue !

dimanche 18 septembre 2011

Le ministre a annoncé le report de la généralisation de la mise en place de la version numérique du LPC et propose, sans l’imposer, l’application Cerise (espaCE numeRIque de Suivi et d’Evaluation), qui pourrait servir de livret scolaire. Cependant, la version papier existe toujours.

LPC et Cerise prim’

Le ministre a annoncé le report de la généralisation de la mise en place de la version numérique du LPC et propose, sans l’imposer, l’application Cerise (espaCE numeRIque de Suivi et d’Evaluation), qui pourrait servir de livret scolaire. Cependant, il nous faut exiger un bilan et demander à y être associé, obtenir toute la transparence et les garanties sur cet outil. Parallèlement, le SNUipp-FSU mènera son propre bilan avec les enseignants concernés. Dans ce contexte, le SNUipp-FSU rappelle et maintient sa consigne de ne pas remplir le LPC, notamment concernant l’application CERISE qui doit en rester déconnectée.

Nous vous invitons, lors de nos réunions d’information syndicale, à débattre de ces sujets et à vous emparer de la consigne.

[|À propos du Livret de compétences|]

La position du SNUipp…

Les livrets de compétences, imposés aux équipes sans aucune concertation avec la communauté éducative et sans aucun bilan des expérimentations, sont devenus obligatoires en version « papier » en juin 2011 et sous forme numérique dès cette rentrée.

Le SNUipp considère que « la validation des compétences… » qui repose sur les « …équipes pédagogiques… » et, plus précisément sur « …le conseil des maîtres de cycle… », comme le stipule la circulaire du 18 juin 2010 et le décret D311-8 du code de l’Éducation, est non seulement irréalisable, mais aussi incohérente, inappropriée et pernicieuse.

Irréalisable, car…

• Représentant une charge de travail incommensurable au détriment d’un temps de réflexion pédagogique au service de la réussite des élèves (46 items dans 12 domaines au palier 1 et 112 items dans 32 domaines au palier 2 à renseigner pour chaque élève en conseil des maîtres !)

• Chaque item peut donner lieu à une interprétation différente des membres du conseil des maîtres et sa validation se retrouver, de fait, compromise.

Tout ceci sans aucun temps de concertation supplémentaire !

Incohérente et lourde de responsabilité pour l’équipe, parce que…

• Toujours selon la circulaire « la validation d’une compétence est une décision définitive » alors qu’on sait, notamment en ce qui concerne les compétences comportementales, que rien n’est immuable pour un élève de cet âge et encore moins datable !

• Reposant, pour le palier 2, sur des évaluations en CM2 toujours contestées car inadéquates.

Inappropriée, car…

• Contrairement à ce que prétend la « note aux parents », ce livret ne permet pas de « suivre la progression de [son] enfant » puisque les items, leur nombre et les compétences liées varient d’un palier à l’autre.

Pernicieuse, car…

• Il n’y a aucune valeur pédagogique dans la notion de « compétences » telle qu’elle est présentée, elle devient un dispositif de traçage et de sélection.

• ce livret participe au fichage des élèves (au même titre que « Base élèves ») et à celui des enseignants puisque leur nom y figure.

De plus, la version numérique, imposée dès la rentrée prochaine et dont la déclaration à la CNIL n’est qu’en cours, constitue, d’une part, un risque supplémentaire de recoupement de données confidentielles via d’autres fichiers et, d’autre part, fait porter la responsabilité et la charge de travail aux directrices/directeurs qui devront le compléter et le transmettre.

Enfin, nous ne pouvons qu’être inquiets à propos du devenir de ce livret qui suivra l’élève au collège, au lycée puis se transformera à l’université en « portefeuille d’expériences » et enfin en « passeport d’orientation tout au long de la vie » puisqu’il servira plus d’outil permettant à l’individu d’être employable sur le marché plutôt que de constituer un véritable référentiel de connaissances utile au citoyen.

Notre mission d’enseignant n’est pas de faire de l’élève une marchandise mais de l’aider à devenir un citoyen averti donc responsable.

Appel du SNUipp-FSU national :

Au regard de ces éléments, Le SNUipp-FSU appelle les équipes enseignantes à ne pas remplir le Livret Personnel de Compétences et demande l’ouverture de discussions sur les outils d’évaluation et d’informations aux familles utiles à la réussite des élèves.

Vous trouverez ci-dessous la lettre destinée aux parents relative au livret personnel de compétences (LPC) ainsi que 2 modèles de motion au choix à faire signer par les conseils des maitres.

Ces motions seront à renvoyer à l’IA ainsi qu’à la section départementale.

Word - 28.5 ko
lettre aux parents
Word - 30 ko
Modèle motion nationale
Word - 27.5 ko
Motion Cordiers

P.-S.

Motions en bas de page à nous renvoyer dès que possible pour comptage national. Ensemble, on est plus fort !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2