Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Évaluations nationales CP-CE1 : les premiers résultats 2020

vendredi 20 novembre 2020

Dans son « message aux professeurs » du 09/11/2020, Jean-Michel Blanquer annonce la publication de la note de la DEPP « Évaluations 2020, Repères CP, CE1 ; premiers résultats » et en tire ses premières conclusions. Le SNuipp-FSU aussi...

Pourtant, la lecture attentive des documents de la DEPP conduit à une toute autre analyse. Si le niveau moyen baisse, le fait marquant est l’augmentation des inégalités scolaires entre Education prioritaire et Hors Education prioritaire, particulièrement pour les REP +. Le confinement n’en est pas la seule cause : cette augmentation des inégalités était déjà manifeste lors des évaluations de l’année passée, qui n’ont pas subi les effets du confinement. Elle touche les secteurs où le contrôle des pratiques est le plus important, là où les dédoublements des CP et CE1 ont été opérés.

La dépossession professionnelle, utilisée par le ministère pour promouvoir l’individualisation des apprentissages et le resserrement sur les fondamentaux a un impact négatif particulièrement marqué, ce qui disqualifie la politique éducative de Jean-Michel Blanquer. Pourtant, à aucun moment elle n’est remise en cause. Le ministre va même jusqu’à travestir les résultats pour justifier ses orientations, ou avoir recours à des analyses manquant singulièrement de rigueur pour tenter de mettre en avant les mesures prises.

La rentrée 2020 a été une rentrée hors-normes. Les évaluations standardisées, imposées pour la 3e rentrée consécutive en CP et en CE1, ne rendent compte en rien des difficultés des enfants à retrouver une posture d’élève, à supporter après des mois d’interruption dans un contexte parfois très anxiogène, la déstabilisation que représente tout apprentissage… Elles ne disent rien du travail des enseignant-es pour redonner un cadre collectif et pour créer une dynamique pédagogique qui entraîne tous les élèves, tout en intégrant un haut niveau de contraintes sanitaires, sans les moyens matériels et humains nécessaires.

S’affranchissant une nouvelle fois du réel, le ministre développe une analyse partiale et faussée des résultats des évaluations nationales pour réitérer les fondements de sa politique (assujettissement professionnel pour imposer l’individualisation des apprentissages et le resserrement sur les fondamentaux), dont les évaluations sont la pierre angulaire. La bataille de fond contre la politique de ce ministère, celle de la professionnalité enseignante, celle qui permet d’interroger les contenus et les pratiques au service de la démocratisation de la réussite scolaire, reste un enjeu majeur des mois à venir.

Le SNUipp-FSU s’adresse à des chercheurs et chercheuses pour approfondir l’analyse de ces évaluations. Il poursuivra son objectif d’alimenter la réflexion professionnelle et d’être l’allié privilégié des enseignant-es du 1er degré, concepteurs et conceptrices de leur métier.

Le SNUipp-FSU reviendra aussi sur les résultats des évaluations 6e de façon plus poussée.

1res analyses du SNuipp-FSU en détail ci dessous

PDF - 591.1 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 1