Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité académique 


fontsizeup fontsizedown

Direction d’école : 1re réunion académique

jeudi 3 décembre 2020

La rectrice a réuni pour la première fois un groupe de travail dit « groupe Blanchet 1er degré » jeudi 27 novembre par visio. Compte-rendu et annonces de recrutement de contractuels pour 3 mois pour les « remplacements COVID »

Qu’est-ce qu’un groupe Blanchet du 1er degré ?

Historiquement les groupes Blanchet sont des instances informelles du 2nd degré visant à réunir des personnels de direction pour évoquer les problématiques de leurs établissements.

Dans la présentation qu’en a faite Madame la rectrice, dans la suite de la circulaire direction d’école du 25 août, il s’agirait de repérer les leviers académiques permettant d’améliorer les conditions d’exercice et de fonctionnement de la direction d’école.

Pour le SNUipp, et c’est ce que nous avons précisé dans notre déclaration préalable la question du fonctionnement et de la direction de l’école ne peut se suffire d’aménagement.

PDF - 78.4 ko

Depuis des années, le Ministère refuse de mettre en place les moyens pour permettre d’avancer, allant de simplification administrative en allégement des tâches avec toujours la menace de statut pourtant mainte fois repoussé par la profession.

Nous avons déploré le caractère décevant des groupes nationaux sur le thème de la direction d’école. Les annonces concernant les décharges de direction sont bien en deçà des besoins : le ministre a « sanctuarisé », et non pas créé, les 900 ETP (Postes Equivalent Temps Plein) nécessaires pour assurer les décharges des écoles de 1 à 3 classes (ils sont pris sur les moyens existants). 600 postes seront pris sur les 2039 créés cette année pour le 1er degré pour améliorer les décharges des directions d’école, cela est très insuffisant au regard des besoins chiffrés par le SNUipp-FSU, estimés à 12 000 postes.

La fonction de directeur doit être reconnue mais les directeurs réclament surtout du TEMPS .

Nous avons également fait remonter l’état d’épuisement des collègues et en particulier des collègues directeurs.

Concernant la formation, les représentants du SNUIPP-FSU demandent :

  • du temps de formation sur le temps de classe (et non sur les jours de décharge de direction)
  • une réelle formation initiale et continue des directeurs harmonisée dans toute l’Académie (avec des moyens de remplacement dédiés)

Sur le sujet des outils et de l’accompagnement, le SNUipp-FSU dénonce :

  • le manque d’aide administrative, les services civiques ne répondant pas à cette demande (des contrats du 1er décembre au 1er juin …)
  • des outils informatiques inadaptés ou imposés (AFFELNET, ONDE, Webmail …) pour lequel aucune formation n’est effectuée comme si l’évolution de l’outil valait formation.
  • la multiplicité des canaux d’informations (lettres infos, mails du ministère, du rectorat, de la DSDEN, du SAGIPE, de Tribu, des circonscriptions,...)

Enfin, la question d’un référent direction d’école était à l’ordre du jour de ce groupe. Evoqué en quelques mots dans la circulaire du 25 août, le SNUipp s’interroge sur la plus-value de cette « mission » au contour flou (et visiblement mouvant d’un département à l’autre) !!

En marge de la discussion sur la direction d’école, la rectrice a annoncé le recrutement de contractuels (pour 3 mois en lien avec les absences Covid). Les représentants du SNUipp-FSU sont intervenus pour réclamer l’embauche des listes complémentaires en lieu et place du recrutement de contractuels.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 8