Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Situation sanitaire : et les écoles ?

lundi 1er février 2021

Une réunion sanitaire s’est tenue avec le ministère en amont de l’intervention du premier ministre. Lors de cette réunion aucun scénario n’a été annoncé par le directeur de cabinet.

La FSU était reçue ce vendredi pour évoquer la situation sanitaire et son impact pour les établissements scolaires. Lors de ce rendez-vous, plusieurs points ont été évoqués parmi lesquels l’anticipation des scénarios possibles et de l’information faite aux personnels ont été centrales. Ainsi la possibilité d’un dézonage des vacances avec une semaine supplémentaire nécessite des éclaircissements.

Le SNUipp avec la FSU n’est pas opposé à cette hypothèse qui permet d’éviter une fermeture totale des établissements pendant plusieurs semaines et si elle n’est pas conditionnée à un rattrapage ultérieur. Dans ce cas, quel retour en présentiel avec quel protocole après ces 3 semaines ? Et si le scénario le moins souhaitable, la fermeture totale des écoles, devait se mettre en place, la FSU a porté la demande d’anticipation pour permettre aux équipes de s’y préparer et de ne pas se retrouver dans la situation de mars dernier.

Le cabinet a, suite à l’intervention de la FSU, réaffirmé la volonté de garder les écoles ouvertes et n’a pas donné de réponses sur la possibilité de prolonger les vacances d’hiver.

D’autres sujets ont aussi été évoqués :

  • demande d’un calendrier précis de vaccination,
  • harmonisation de la prise en compte des cas Covid,
  • clarification de la règle des 2 mètres à la cantine,
  • situation administrative des personnes vivants avec des personnes vulnérables….

L’administration n’a réellement répondu que sur la doctrine de traçage qui va être modifiée : dorénavant le traçage des cas contacts se fera dès l’apparition d’un cas Covid dans une classe. Si le variant est détecté, la fermeture de classe aura lieu dès le premier cas de variant détecté, avec toute l’impossibilité actuelle à identifier rapidement le variant…

Par ailleurs, la FSU a relayé toutes les difficultés rencontrées sur le terrain par les personnels : manque de remplaçants qui amènent certains Dasen à fermer les écoles lorsque les enseignants sont absents, RASED détournés de leurs missions, cas covid non déclarés par les familles, non-respect des 7 jours d’isolement par les parents, non fermeture des écoles avec un nombre importants de cas positifs …

Face à tous ces questionnements, le Ministère fait mine d’écouter et répond peu. Pourtant, les équipes ont besoin de réponses au plus vite.

Le ministère doit proposer dès maintenant des scénarios prenant en compte l’ensemble des problématiques et permettant à chacune et chacun d’appréhender cette période compliquée de la façon la moins anxiogène possible. Le déni permanent et l’improvisation sont insupportables.

Lire aussi : Les conditions pour maintenir les écoles ouvertes

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 1