Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU  / Instances  / CHSCTD 


fontsizeup fontsizedown

CHSCTED du 21 janvier : compte rendu

lundi 1er février 2021

Compte rend du dernier CHSCTD du jeudi 21 janvier 2021

COMPTE RENDU du CHSCT du 21 janvier 2021

Question sur les masques et les variants, ceux des enseignants sont-ils suffisants en terme de protection ?

Lycée privé avec variant Covid, donc port de masques spécifiques… ISST : "Les masques répondent tout à fait aux normes en vigueur , une nouvelle dotation est en cours et quasi terminée. Masques de type catégorie 1, norme Afnor qui filtrent à 90 % les aérosols de plus de 3 microns comme les masques en tissu (doute sur les masques fabriqués à la maison).

FSU : Nombreux élèves positifs à Bonny/Loire + cas d’une Atsem à l’école Paul Doumer, avec aucune communication donnée aux familles ! Pourquoi aucune info ?

Dasen : "aucun souci, la volonté de transparence est réelle ; chaque situation fait l’objet de la cellule médicale départementale qui est SEULE compétente, qui expertise, formule des propositions sur les situations.

Situation au 21 janvier 2021 :

220 élèves cas positifs identifiés en école, collège lycée

29 personnels

18 autres personnes hors EN

687 élèves concernés en éviction

66 personnels

31 autres soit positifs soit cas contacts à risques : à Malesherbes, Sully la Chapelle, Corquilleroy, lycées B.Franklin, St Paul Bourdon Blanc, Marguerite-Audoux (Giennois)

Situation très évolutive, qui appelle toute notre vigilance, dans le Loiret en deçà des chiffres nationaux."

Si port du masque EN, les personnes ne sont pas considérées comme personnes à risques (sauf pendant la pause méridienne).

La FSU interpelle sur le manque d’infirmières ainsi que la suspension de l’EPS : l’interdiction de toute activité dans un gymnase pose des soucis aux professeurs d’EPS

26 infirmières volontaires actuellement, volontariat spontané ; elles ont une formation de 2 jours pour être en pleine efficacité sur la campagne de tests. La priorité est donnée à l’infirmière de l’établissement.

L’Administration : « Tout est sur la base du volontariat, rien n’est imposé aux infirmières. »

1. FSU : Il y a des collèges sans surveillance sanitaire. Il faut des postes d’infirmières pour l’E.N.

2. Il y a eu beaucoup d’initiatives au niveau local avec des établissements soit qui n’ont rien changé, soit ont trouvé des compromis….+ question de la renouvellement des masques

3. Au niveau des lycées, il y a une attente particulière, on n’entend plus notre ministre, comment le BAC va-t-il se dérouler ? Ainsi que l’avancée des programmes car nous ne sommes pas dans un format de travail habituel….quid d’un aménagement des épreuves du BAC, on constate un manque d’anticipation.

4. Faites-vous partie de la cellule départementale ?

Dasen : nous sommes très attentifs aux postes dédiés : 3 médecins pour le départemental, 2 lycées sont des plateformes vers lesquelles nous acheminons les masques. Concernant le BAC et les programmes, M. le Ministre a annoncé qu’il s’exprimerait dans les médias fin janvier. Un poste administratif supplémentaire a été rajouté, soit 2 secrétaires sur la cellule Covid. 1 infirmière en congé Longue Maladie au collège de Malesherbes.

• guide EBEP (Elèves à Besoin Educatif Particulier) : La FSU souhaiterait une communication rapide de ce guide à toute la profession (via la lettre info 1er degré et les boites professionnelles des agents du second degré ainsi qu’une diffusion par les chefs d’établissements sur l’application de leur établissement (pronote...) ainsi qu’une affichette avec un logo plus visuel sur les fiches RSST

• 12 février : Visite au lycée Duhammel Du Monceau de Pithiviers :visite en 2 phases : bâtiments puis entretiens collectifs avec les personnels volontaires de cet établissement. Ils ont reçu un questionnaire en ligne du 18 au 31 janvier. Le 4 février, GT à la visite et à l’analyse du questionnaire. Le 12 février, visite toute la journée, limitée à un nombre de participants par OS. L’assistant de prévention est prévu lors de la visite. Dans cet établissement, des enseignants ont été ciblés et en souffrent, ont peur de représailles par la suite. Les modalités de visite : il faudrait à l’avenir s’en tenir à des entretiens individuels. Climat de problèmes interpersonnels très forts dans ce lycée ; entretiens collectifs + entretiens avec le chef d’établissement. Délégation réduite à 5 personnes pour les OS + la partie de l’administration.

Calendrier prévisionnel : GT le 4 février sur le focus sur les ambiances sonores à la place, ce sera la préparation de la visite Duhammel Du Monceau. Donc nouvelle date à trouver, pour les ambiances sonores.

Situations remontées en GT :

1er degré :

école élémentaire Paul Bert à St Jean de la Ruelle : situation connue et largement suivie avec un petit garçon qui a des troubles du comportement extrêmement importants, très difficile à maîtriser ce qui met à mal son enseignante et l’aesh et les autres enfants de la classe. Dialogue en souffrance avec la famille, les parents ne sont pas prêts à entamer les démarches pour que cet enfant aille dans un établissement adapté. La situation nous semble extrêmement grave, donc M. le Dasen va adresser une suspension de scolarisation de cet enfant jusqu’à nouvel ordre pour que la famille prenne la mesure de la situation et que ce garçon bénéficie des soins dont il a besoin à l’extérieur.

AESH sur le secteur de St Jean de la Ruelle : sur ec. Aragon et Jean Moulin , victime de violences de la part de l’élève, la coordonnatrice Pial s’est rendue dans l’établissement, le temps de scolarisation de l’élève a été encore réduit à 2h/semaine. l’AESH a un nouvel emploi du temps et nous cherchons une solution…

ec. Carl Norac de Neuville aux Bois : la directrice a rencontré la famille, il y a une équipe éducative cette semaine donc à évoquer lors du 4 février …

ec. élém des Cordiers  : problématique de pompiers par rapport à l’emplacement du bus lorsque les élèves se rendent à la piscine et lorsque les pompiers se rendent à leur entraînement ; les pompiers sont prioritaires sur l’utilisation de l’emplacement , stationnement de droit puisqu’il y a un arrêté. Il faut contacter l’IEN et la mairie avant de déclencher une fiche RSST ! (IENA dit « car tout le monde est en recherche de solution... »). Cependant un contact a été pris avec la mairie afin que les pompiers et les enfants ne se croisent pas et que l’emplacement réservé soit laissé libre pour le bus scolaire à son arrivée...

À venir : GT du 4 février et proposition de dates pour le focus ambiance sonore et transmettre la liste des personnes qui viendront à la visite Duhammel Du Monceau

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2