Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Hommage à Samuel Paty

lundi 18 octobre 2021

Le mercredi 6 octobre le ministère a envoyé une note aux recteurs et rectrices de chaque académie afin de commémorer, ce vendredi, dans les établissements scolaires l’assassinat de notre collègue Samuel Paty.

Voilà un an que notre collègue a été assassiné avec une violence inouïe. Un an et toujours la même sensation, ne pas réussir à mettre les mots dessus et pire, un an d’inertie totale de la part de notre ministère. Quels changements dans les écoles ? Les équipes sont-elles plus soutenues qu’avant ? Non. Ont-elles eu le droit à un temps d’échanges sur cet évènement traumatisant ? Non plus. Ont-elles eu le droit à des formations spécifiques sur ces sujets de plus en plus controversés au sein de notre société ? Toujours pas.

Voilà la triste réalité... un deuxième hommage laissant une goût amer. Oui, nous devons commémorer cet événement tragique pour l’Ecole dans laquelle nous nous investissons, être à la hauteur à la fois du traumatisme subi et des principes et des valeurs qui ont été attaqués à travers cet acte odieux, car l’Ecole a pour mission de former des individus libres et égaux. Le terrorisme en est son exact contraire.

C’est pour cette raison que l’école est et doit rester le premier antidote face à ce fléau parce qu’elle permet de forger l’esprit critique des élèves, futur·es citoyen·nes.

Le rôle de Samuel Paty, comme de tout·e enseignant·e, était d’accompagner chaque élève vers les progrès de la connaissance et de la conscience en confrontant les faits, les opinions, les analyses. C’est par l’exercice même de cette mission essentielle qu’il a été assassiné.

En revanche, un hommage devrait être accompagné de faits, d’actes. Or, à part une campagne sur la laïcité plus que douteuse et clairement discriminante qui ne met jamais en avant ce qu’est la laïcité, et des documents eduscol ne répondant clairement pas à la hauteur de l’enjeu rien n’a été fait.

Nos formations tournent encore et toujours sur les mêmes sujets (français, maths), l’impression de se retrouver seul·es face aux difficultés que nous rencontrons dans les écoles (et qui se sont accentuées avec la crise sanitaire) est toujours présente, sans parler du temps d’échanges et de concertations en équipe qu’on nous vole en nous pressant d’injonctions qui se font dans des délais toujours plus courts.

Nous avons rendu hommage vendredi 15 octobre et samedi 16 octobre, mais parce qu’on ne peut se satisfaire de cet unique acte, nous continuerons à exiger des mesures de protection et de soutien des personnels, tout en dénonçant toute instrumentalisation de la laïcité.

P.-S.

Le 9 décembre prochain sera la journée de la Laïcité. Utilisons aussi ces moments pour que nos élèves s’emparent de ce sujet au travers des projets de classe ou d’école (productions plastiques, productions d’écrits, vidéos, mises en situations...).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6