Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

En grève le 27 janvier

Enquête mobilisation

mardi 25 janvier 2022

Le rapport de force engagé le 13 janvier, débouchant sur de premières mesures insuffisantes et la mise sous tutelle du ministre, dont le départ s’impose, se poursuit le 27 janvier.

Le SNUipp-FSU appelle à la grève et à la mobilisation massive de toutes et tous, dans un cadre interprofessionnel, pour exiger un recrutement de personnels, notamment pour faire face à la crise, une réelle revalorisation salariale pour toutes et tous et une nécessaire sécurisation des écoles.

Cette crise sanitaire est un révélateur des manques structurels de l’Éducation nationale en termes de recrutements : manque de remplaçant·es, besoin de RASED, d’une inclusion de qualité. La grève du 27 janvier doit être aussi l’occasion de peser afin d’obtenir un collectif budgétaire pour obtenir un plan d’urgence pour l’école. Une situation qui résulte de la politique désastreuse et du mépris du ministre dont le départ, même s’il ne réglerait pas tout, permettrait un réel soulagement tant pour l’école que pour les personnels. Après les fortes mobilisations des mois passés, l’intersyndicale appelle également les AESH à se saisir de cette journée afin d’améliorer leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail.

Si la pandémie a mis en lumière le rôle primordial de l’école et de ses personnels, le déclassement salarial contribue à une désaffection pour les métiers de l’enseignement, aggravé par la dégradation des conditions de travail.

Le salaire actuel des personnels du premier degré, enseignant·es, AESH et psychologues de l’Éducation nationale, ne contribue pas à une reconnaissance de leur métier avec des moyennes de rémunération bien en dessous des autres pays de l’OCDE. Les professeur·es des écoles sont également moins bien payé·es que les autres cadres A de la fonction publique d’État. Et l’égalité salariale entre les femmes et les hommes est loin d’être atteinte.

PNG - 100 ko

Les quelques mesures prises dans le cadre du Grenelle de l’éducation sont très parcellaires, largement insuffisantes et inquiétantes. Alors que l’inflation a été particulièrement importante en 2021, ces mesures ne permettront même pas de combler les pertes de pouvoir d’achat liées au quasi gel de la valeur du point d’indice depuis 2010.

Le SNUipp-FSU revendique le dégel du point d’indice ainsi qu’une refonte des grilles indiciaires. Une augmentation de 300 euros par mois pour tous et toutes les professeur·es des écoles doit être annoncée immédiatement. Sur la question sanitaire il réclame la fourniture de masques pour les personnels comme pour les élèves, une campagne de tests hebdomadaires systématiques et un recrutement massif de personnels.

Tract :

Toutes les démarches pour se mettre en grève ici : https://45.snuipp.fr/spip.php?artic...

Attention déclaration d’intention à réaliser avant lundi 24 janvier minuit !

Exemple lettre aux parents :

Word - 13.1 ko

Enquête mobilisation

👇

http://mobilisation.snuipp.fr/45/en...

Les mobilisations dans le Loiret

  • Orléans  : 10h30 parvis de la Cathédrale
  • Montargis  : 10h30 place du Pâtis
  • Gien  : 10h place Jean Jaurès
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6