Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité nationale 


fontsizeup fontsizedown

Du nouveau pour les RASED et l’Ecole ?

mardi 25 janvier 2022

Le désir de Blanquer de finaliser la destruction des RASED entamée par lui sous Sarkozy.

Le ministère Blanquer a commandé un rapport sur l’organisation, le fonctionnement et l’évaluation des effets des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté. Celui-ci (68 pages avec les annexes) lui a été remis au mois de février 2021. Le fait que M. Blanquer le rende public en ce début du mois de janvier 2022 montre qu’il veut aussi intervenir dans ce domaine pour le détruire (définitivement ?) à moins que les mobilisations de ce mois de janvier permettent d’y sursoir. Ce travail effectué par une équipe d’Inspecteur·ice·s généraux, montre que les actions menées par les personnels des RASED (là où ils n’ont pas été détruit totalement) est perçu positivement par les acteurs de terrain (famille, collègues). Cependant pour les auteurs du rapport les problèmes résident dans le fait que l’Institution est actuellement dans l’incapacité d’évaluer les effets de ce dispositif et de le gérer de manière homogène au niveau du pays (empêchant les néolibéraux de vérifier en chiffres la pertinence de dépenser de l’argent pour des enseignants spécialisés et psychologues qui ne sont pas devant une classe). Ils ne peuvent pas voir les apports de la professionnalité des enseignant·e·s spécialisé·e·s. Ils reprennent négativement le fait que le travail des personnels se fait avec les élèves en dehors de la classe (le rapport fait fi des modifications de pratique co-intervention, travail de prévention en groupe classe… effectués par les collègues des rased). Le rapport note également que les personnels sont parfois débordés par l’ampleur des demandes du terrain, qu’ils ont l’impression de faire du saupoudrage et qu’ils n’ont plus les moyens de faire de la prévention pourtant une des missions essentielles des RASED. Tout ceci sans faire référence à la suppression massive des postes opérée sous Sarkozy et Macron (Blanquer étant à la manœuvre sous ces deux présidents) Les préconisations passent par notamment une redéfinition des RASED et de leurs missions, un pilotage plus précis et visible avec audits participatifs, une dotation de feuille de route, accorder une plus grande attention à la formation continue, missions de formations auprès des collègues afin de les former notamment sur l’accompagnement des élèves en difficulté (sans doute afin que les PE adjoint·e·s n’aient plus besoin du regard et de l’aide des collègues spécialisé·e·s...) Nulle part il est fait mention de la nécessité de rouvrir les postes supprimés par milliers au sein des rased, de la consultation des collègues sur une évolution du dispositif…etc Ce rapport notamment au travers de ses préconisations porte en lui la suppression définitive des RASED, objectif cher à M. Blanquer. Le SNUIPP se battra notamment dans le collectif RASED afin que l’avis des collègues soit pris en compte et que le dispositif ne disparaisse pas totalement, afin qu’il puisse continuer son apport essentiel pour un meilleur fonctionnement du Service Public de l’Education Nationale et la prise en compte des besoins des enfants, de leur famille, des collègues en charge de classe. Référence : rapport N° 2021-013 (février 2021) nommé « Wassemberg »

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 3