Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

Résultat de l’enquête remplacement

vendredi 15 février 2013

La section départementale a mené une enquête auprès des écoles afin d’avoir une idée du nombre de collègues non remplacés dans le Loiret.

Tout d’abord, le SNUipp tient à remercier les collègues et notamment les directeurs qui ont pris le temps de répondre à cette enquête. Au final, ce sont 53 écoles qui nous ont fait remonter leur situation. Sur les 53 écoles, 52 ont rencontré cette année des problèmes de remplacement.

237 journées sur 53 écoles !

Le constat est édifiant ! Au total, sur les écoles recensées, c’est un équivalent de 235 journées sans remplaçant !!! Certes, on peut toujours expliquer cela par les virus de l’hiver mais quand une administration est prompte à imposer le SMA « afin de permettre la continuité des missions de service public », on s’étonne qu’on puisse laisser les élèves sans enseignant pendant parfois une semaine entière !!! De plus, dans une profession soumis régulièrement à tout type de microbes au contact des élèves, il est étonnant de voir qu’on n’anticipe pas mieux les aléas de l’hiver. La RGPP et son non remplacement d’un fonctionnaire sur deux par à la retraite" sont passés par là et ce sont les enseignants et leurs élèves qui en sont les premières victimes.

Des circonscriptions sinistrées.

C’est ce qu’il ressort de cette enquête : sont particulièrement touchées les circonscriptions de Pithiviers et d’Orléans Nord. Mais les autres ne sont pas en reste comme le montre ce tableau :

Répartition des non-remplacements par période et par circonscription
Circonscriptions P1 P2 P3 Total
ASH NC NC NC 0
Châteauneuf / Loire 0 0 0,5 0,5
Gien 0 0 12 12
Montargis Est 0 11 11 22
Montargis Ouest 0 0 10 10
Orléans Est 0 4 22 26
Orléans Nord 4 14 21 39
Orléans Nord Ouest 0 4 13 17
Orléans Saran 0 0 9 9
Orléans Sud 0 1 12 13
Orléans Sud Ouest 0 2 21 23
Pithiviers 1 20 29 50
Prélémentaire 1 1 14 16
Total 6 57 174,5 237,5

L’élémentaire comme la maternelle.

Si on a l’habitude de penser que les écoles maternelles sont celles qui souffrent le plus des non-remplacements, l’enquête révèle que l’école élémentaire est tout aussi maltraitée.

Répartition des non-remplacements par type d’écoles
Ecoles maternelles Ecoles primaires Ecoles élémentaires
65 77 96

Les grandes écoles bien sûr... mais aussi les petites !

Depuis des années, les petites écoles étaient souvent préservées... Dans les grandes écoles, les élèves étaient déjà répartis. Aujourd’hui, même les écoles de moins de 3 classes subissent la crise du remplacement dans le Loiret. Certaines sont obligées de renvoyer les élèves, bien qu’elle n’en ait pas le droit... Mais comment faire autrement ? Imaginons une école de 3 classes à 25 élèves par classe. Si un enseignant est absent, c’est 75 élèves à répartir dans deux classes. Comment dès lors assurer la classe ? Commet dès lors assurer la sécurité des élèves dans des structures rurales souvent inadaptées ? Dans les plus grosses écoles, les plus touchées, on bricole et on essaie de trouver des activités aux élèves dont l’enseignant est absent. Mais est-ce le rôle des autres enseignants que de pallier à la pénurie organisée durant 5 ans par l’ancien gouvernement ? Assurément non !

Répartition des non-remplacements par type d’école
3 classes et moins de 4 à 6 classes de 7 à 9 classes 10 classes et plus
22 89 33 94

Le SNUipp alertera donc le DASEN sur cette situation préoccupante lors d’une prochaine CAPD et lui demandera d’entamer une réflexion et d’agir afin que l’hiver 2013-2014 n’oblige pas les enseignants à traverser la Bérézina de cette année.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 10