Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité académique 


fontsizeup fontsizedown

Compte Rendu CTA pour moyens Premier degré rentrée 2022

mardi 25 janvier 2022

Le CTA concernant les moyens pour la rentrée 2022 s’est réuni le mardi 25 janvier matin. Ont été abordé la rentrée dans le 1 er et 2 nd degré et les critères d’attributions des primes REP+. Vous trouverez ici le compte-rendu pour la rentrée du 1 er degré. Retrouvez le compte-rendu complet sur le site de la FSU Centre.

Répartition des moyens d’enseignement 1er degré́

Pour l’administration, les moyens pour le 1er degré sont stables. Mais du fait de la suppression de la formation à mi-temps pour 40% des futurs Stagiaires (qui seront à temps plein en classe) l’académie a pu dégager 10 ETP (Équivalent Temps Plein) à répartir entre les départements.

En fonction des évolutions démographiques des élèves, des besoins nécessaires pour mettre en œuvre les priorités nationales définies par le ministère*, le Rectorat a décidé de répartir ces moyens avec pour le Cher 5 ETP, l’Eure-et-Loir 1 ETP, l’Indre 1 ETP, l’Indre-et-Loire 1ETP, le Loir-et-Cher 1ETP et le Loiret 1ETP.

Plafonnement hors EP des GS CP CE1* Amélioration décharges directions d’écoles* Dédoublement GS en REP+ et CP/CE1 en EP* Besoins pour toutes les priorités nationales Évolution en fonction de l’évolution démographique des élèves Répartitions des mesures 2022
Cher 18 4,1 - 22 -4 5
Eure-et-Loir 11 8,7 - 20 -50 1
Indre 5 1,5 - 7 -15 1
Indre-et-Loire 38 11 - 49 -47 1
Loir-et-Cher 11 3,4 6 20 -43 1
Loiret 5 18,7 1 25 -41 1
ACADEMIE 88 47,4 7 142 -200 10

*priorités ministérielles : Achèvement du plafonnement à 24 élèves des classes de GS, CP et CE1 sur toute l’académie, Poursuite du dédoublement des classes de Grande Section en Éducation Prioritaire (achèvement reporté à la rentrée 2023), Evolution des décharges de direction.

La FSU a dénoncé le tour de passe-passe du ministère qui prétend donner des moyens au 1er degré alors qu’il récupère ces moyens en supprimant de la formation initiale aux stagiaires.

L’administration nous explique que dans la cohorte de stagiaire à la rentrée 60% seront à mi-temps en classe et 40% à temps plein en classe (donc sans formation).

La FSU a dénoncé cette carte scolaire qui va imposer des dizaines de fermetures de classes, alors que les conséquences de la crise sanitaire sur les apprentissages de nos élèves devront au contraire nécessiter des moyens supplémentaires.

Une nouvelle fois, le Ministère répond par le déni à une situation que nous ne cessons de dénoncer depuis près de 2 ans.

La FSU est intervenue pour regretter le report de l’achèvement du dédoublement des classes de GS en Éducation Prioritaire à la rentrée 2023 pour pouvoir répondre aux nouvelles priorités ministérielles sans moyens supplémentaires.

Les DASEN sont intervenus pour nous préciser les avancées des dédoublements dans leur département.

Pour le Cher, l’Indre, l’Indre-et-Loire les dédoublements des GS sont achevés et ça devrait être le cas pour la rentrée 2022 dans le Loir-et-Cher. L’Eure-et-Loir et le Loiret vont poursuivre les dédoublements à la rentrée 2022 avec des choix de priorités en fonction de critères départementaux et devraient les achever pour la rentrée 2023.

La FSU est intervenue sur la question des RASED en rappelant que tous les élèves sur tous les territoires pouvaient avoir besoin de ces interventions et d’autant plus en cette période de crise. La FSU a également soulevé la question du maintien des écoles dans les zones rurales : la baisse des effectifs actuels ne doit pas être un motif de fermeture. La présence de l’École publique est indispensable.

Mais dans aucun document de préparation de cette rentrée, cela est mentionné. C’est pourquoi, la FSU a demandé que les DASEN soient attentifs à tout ces besoins particuliers pour les renforcer.

Vote unanime CONTRE 6 FSU 3 UNSA 1 FO

Question diverse 1er degré :

La FSU est intervenue lors du CTA ce mardi 25 janvier sur le recrutement de la liste complémentaire d’Orléans-Tours.

Il y avait 83 collègues sur la LC à l’issue du CRPE 2021 et 41 collègues ont été appelés depuis la rentrée.

Suite à notre question du recrutement de toute la liste ou non, le secrétaire général du Rectorat a indiqué ne pas encore avoir le contingent de recrutement. Pour le moment, le rectorat contacte tous les collègues pour savoir s’ils souhaitent toujours leur recrutement et faire le point sur leur situation professionnelle. Les affectations se feront sur des postes vacants : le rectorat indique que le Loiret en a le plus.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 9