Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU  / Actions 


fontsizeup fontsizedown

Le 24 mars : avec les retraité·es, pour nos pensions !

lundi 21 mars 2022

Le 24 mars, les Retraité·es seront de nouveau dans la rue pour les pensions, la santé et les services publics.

Manifestation régionale (Eure et Loire et Loiret) jeudi 24 mars à Orléans 10h30 place du Martroi

Appel complet du « G9 » régionale intersyndicale des fédérations de retraité·es ci dessous

PDF - 465.4 ko

POURQUOI les retraités sont sacrifiés ?

• Pourquoi nos pensions « décrochent » chaque année et baissent régulièrement au regard du coût de la vie ? Pourquoi en 10 années avons-nous perdu près de 10 % du montant initial de nos pensions ?

• Pourquoi a-t-il fallu le scandale ORPEA pour que les médias s’intéressent à la situation des personnes très âgées dans les EHPAD, situation que nos organisations dénoncent depuis des années ?

Pourquoi les résidents des EHPAD ont-ils été interdits d’accès aux urgences hospitalières au beau milieu de la pandémie, entraînant ainsi 34 000 décès parmi les 600 000 résidents des Ehpad, soit plus d’un décès sur trois constaté en France ? Retraités, nous sommes :

  • sciemment appauvris,
  • volontairement sacrifiés.

Nous ne l’accepterons jamais !

Le 24 mars 2022, nous manifesterons dans les régions et les départements pour dire notre colère et nos revendications. En pleine période électorale présidentielles et législatives, nos 9 organisations tiennent à imposer le social dans l’actualité et rappellent leurs revendications :

Pouvoir d’achat :

• Retour à l’indexation de nos pensions sur les salaires ! C’est la désindexation, depuis 1987, qui a entraîné une baisse continue des revenus des retraités. Alors que les entreprises du CAC 40 ont enregistré 137 milliards d’euros de profit en 2021, que les grandes banques ont réalisé plus de 31 milliards d’euros de profit, il est inadmissible que des retraités perçoivent moins de 800 euros par mois.

• Pas de pension inférieure au SMIC !

• Rattrapage des pertes de pouvoir d’achat équivalent à un mois de pension par an.

• Annulation de la hausse de la CSG de 1,7 point décidée par le gouvernement actuel en 2017 !

• Rétablissement de ½ part fiscale supplémentaire pour les parents isolés, les veufsveuves qui a été injustement supprimée !

• Amélioration des pensions de réversion versée aux conjoints survivants !

Ce que les retraités ne sont pas :

Ils ne sont pas un coût mais une richesse : les pensions qu’ils perçoivent sont un droit issu des cotisations versées au long de leur vie de travail et elles alimentent le dynamisme de l’économie.

Ils ne sont pas un problème sanitaire : le vieillissement, c’est la vie, il n’entraîne pas une perte de dignité du fait de la diminution des capacités physiques.

Malgré un contexte anxiogène (pandémie et Ukraine), les Retraités n’accepteront pas de payer le prix des sacrifices annoncés.

Avec nos organisations, toutes et tous dans la rue le 24 mars dans 28 villes pour imposer le social dans l’actualité, pour dire à tous les candidats : Les Retraités sont des citoyens, ils sont en colère, ils veulent être entendus et voir leurs revendications satisfaites !

En avant le 24 MARS ! ORLEANS 10H30 PLACE DU MARTROI

jusqu’à la préfecture de région ; audience demandée à la préfète.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 30