Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité départementale 


fontsizeup fontsizedown

Du rififi à l’école des Cordiers à Orléans !

mardi 21 juin 2022

Suite à l’ouverture finalement annulée en maternelle, parents et enseignant·es des deux écoles (maternelle et élémentaire)des Cordiers, impliquées à Orléans, se mobilisent. L’Inspection Académique évoquant de faux chiffres, le SNUipp-FSU rétablit la vérité et contre attaque en appui de la communauté éducative !

Lors de la commission « carte scolaire » du 1er février, une ouverture était prévue en maternelle quand, en parallèle, une classe en élémentaire fermait. Faute de local en maternelle, les deux écoles se jouxtant, les équipes, avec l’IEN de circonscription, se réunissaient et proposaient, avec certaines conditions, une classe de grande section/CP afin de maintenir les familles et l’enseignante victime de mesure de carte scolaire sur l’école.

Or, sentant « le vent tourner », les équipes, toujours des deux écoles, écrivaient à l’inspection académique la veille (soit le 23 mai) du 2e CTSD (Comité technique Spécial Départemental) afin de bien rappeler quels étaient leur position avec les effectifs réels ! A savoir OUI à une classe de Grande Section/CP à l’élémentaire à 6 classes et NON si cela reste à 5 classes !

Dans le courrier ci dessous

PDF - 177.6 ko

Et ce que nous avions pressenti arriva !

Ainsi, lors du CTSD du 24 mai, l’inspection Académique prononça une re fermeture de classe à l’école maternelle prétextant des effectifs en baisse car faisant « disparaître » 8 élèves de Grande section pourtant inscrits ! L’objectif non avoué étant d’imposer une classe de grande section/CP en élémentaire avec les fameux 8 élèves de grande section « disparus » seulement mais à 5 classes ! Ce que les équipes refusaient (cf courrier ci dessus et reçu par la DSDEN avant le CTSD !)

Aussi, lors du conseil d’école du 31 mai, les parents d’élèves ont initié une motion (ci dessous) PDF - 175.8 ko

Puis se sont rapidement réunis et ont écrit au DASEN et au maire avec le soutien des équipes enseignant·es (courriers ci-dessous) PDF - 107.4 ko PDF - 107 ko

Tout en organisant une mobilisation ce vendredi 10 juin au matin devant les deux écoles :

et

  • le 12/13 du 10 juin de France 3 Centre val de Loire en UNE ! JT 12/13 Centre-Val de Loire - Émission du vendredi 10 juin 2022 en streaming - Replay france 3 Centre-Val de Loire | France tv

Or, en réponse à l’article de la Rep (dans le même article en fin dans un encadré ci dessous), la DSDEN continue d’afficher sa mauvaise en foi en annonçant des effectifs de maternelle en baisse de...8 ou 9 élèves ! Les mêmes qu’ils ont fait « disparaitre » des effectifs de grande section de maternelle dans le document de la commission « carte scolaire » (CTSD du 24 mai)

La réponse de l’inspection académique

L’inspection académique s’en tient à ses chiffres : « En février, les effectifs prévisionnels étaient de 82 élèves pour trois classes à la maternelle, qui n’a pas de possibilité de locaux supplémentaires. Il était possible de transférer quelques élèves de grande section dans les classes d’école élémentaire pour absorber l’excédent d’élèves. En mai, les effectifs prévisionnels ajustés sont de 73 élèves, soit neuf de moins. L’ensemble des élèves peut être accueilli dans les trois classes ». Elle précise tout de même que « l’inspecteur d’académie a demandé un comptage des élèves à la rentrée ; il prendra les mesures nécessaires, ouverture notamment, si les effectifs devaient augmenter durant les congés d’été ».

Le SNuipp-FSU 45, en possession de divers éléments de la mairie attestant bien des effectifs de 81 élèves (et non de 73 comme le prétend la DSDEN) a immédiatement en réagi afin de « rétablir la vérité » en envoyant un communiqué de presse hier lundi 13 juin (ci dessous) et précisant à la fin : PDF - 225.4 ko Un beau jeu de dupes réalisé par l’Inspection académique qui prétend de faux chiffres soit disant « à la baisse » tout en incitant les familles à inscrire leurs enfants ailleurs car les effectifs seraient trop conséquents en maternelle ? De quoi laisser pantois, non ?

La venue de l’inspectrice de circonscription à l’école ce lundi 20 juin n’a malheureusement rien changé à la situation. Les équipes enseignantes et les parents élu·es des écoles maternelle et élémentaire des Cordiers rappellent qu’ils ont écrit un courrier commun au directeur académique ce jeudi 9 juin afin de demander à être reçus et enfin s’expliquer clairement sur toutes ces annonces.

Ils maintiennent cette demande et attendent une réponse rapide et pas un comptage à la rentrée qui ne permettra ni de répondre aux soucis des familles du secteur, ni à l’enseignante d’élémentaire qui ne pourrait rester au sein de l’école, si l’ouverture devait se faire à la rentrée.

Une pétition (ci dessous) est également en cours de signature. Chacun·e se sentant aussi concerné·e par cette injustice qui peut nous toucher, ou nous touche déjà, peut s’en saisir et la faire signer autour de lui·elle. PDF - 194.4 ko

Affaire à suivre...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 0