Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  


fontsizeup fontsizedown

CTSD du 8 avril : projet inchangé, le SNUipp durcit le ton !

Date de fin de saisie des voeux du mouvement reportée au 13 avril minuit.

mardi 8 avril 2014

Projet inchangé : vote contre unanime de nouveau. Le SNUipp, dans le cadre de l’alerte sociale qu’il a déposé, sera reçu ce soir à 18h. Par ailleurs, le DASEN a enfin accédé à notre demande de différer la date de fin de saisie des vœux du mouvement : le serveur restera ouvert jusqu’au dimanche 13 avril à minuit.

Suite au CTSD reconvoqué ce matin qui n’a donné lieu à aucun changement, le SNUipp-FSU du Loiret a exposé les raisons de sa désapprobation et voté contre de nouveau.

Vous trouverez , ci-dessous, les mesures

d’ouvertures et de fermetures

de classes (sous word) ainsi que toutes les autres mesures (doc pdf de l’administration) suite au CTSD de ce matin.

Word - 31.5 ko
Ouvertures/fermetures
PDF - 92.7 ko
Mesures globales administration

Le SNUipp-FSU a manifesté de nouveau son désaccord total avec les décisions et la méthode.

En effet, dans les documents de l’administration, 34 ouvertures prononcées et 28 fermetures ne reflètent pas la réalité du Loiret. De plus, 14 ouvertures seulement pour 29 fermetures à suivre pour juin, voire septembre, ne sont pas concevables tant la poussée démographique est grande même disséminée dans le département. (+ 613 élèves prévus ajoutés aux 531 oubliés à la rentrée 2013 soit 1144 élèves de plus à cette rentrée 2014 !!)

Le SNUipp-FSU a dénoncé le fait que 13 écoles (maternelles ou élémentaires) et 25 écoles primaires ou en RPI, en situation d’ouverture, aient été sorties du document final alors que les seuils étaient atteints voire dépassés. Au total, selon les seuils de l’administration, ce sont donc 86 ouvertures qui étaient nécessaires contre le projet global de 57 fermetures en juin. Un différentiel qui aurait nécessité, a minima, la création de 29 postes pour des seules ouvertures de classes, beaucoup plus selon les seuils préconisés par le SNUipp (20 élèves par classe maximum en Education prioritaire et 25 hors EP). A cela, il aurait fallu ajouter des créations de postes pour les priorités affichées par le ministre (« plus de maîtres que de classes », scolarité des - 3 ans, relance des RASED et de la formation...) ainsi que des postes de remplaçants (nous avons chiffré nos besoins très minimalistes à 5 postes par circonscription minimum soit 60 postes) dont manque cruellement notre département encore à cette saison.

C’est donc plus d’une centaine de postes dont le Loiret aurait besoin afin de redonner du souffle aux écoles et améliorer, ainsi, les conditions de travail de nos collègues et d’apprentissage de nos élèves.

C’est la raison pour laquelle nous avons déposé une « alerte sociale » (procédé préalable au dépôt d’un préavis de grève qui passe par une « négociation préalable » avec le DASEN). Nous serons reçus ce mardi 8 avril à 18h. Le DASEN a une semaine pour répondre à nos demandes. Le SNUipp, en cas d’insatisfaction, envisage un appel à la grève.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU va déposer une demande de plan de rattrapage au niveau de l’académie dont le Loiret et l’Indre et Loire ont été les grands oubliés.

Autres mesures

Création d’une CLIS prononcée dès maintenant à Chalette Camille Claudel et d’une autre, dont la décision est différée en juin.

Le SNUipp-FSU se félicite de ces 2 ouvertures qui étaient, selon lui, un « minimum vital ».

Création de 4 postes de maîtres formateurs : le SNuipp s’en est félicité aussi.

Par contre, le SNuipp-FSU 45 a dénoncé le redéploiement des moyens de remplacement d’une circonscription à l’autre, sans aucune création nouvelle, donnant lieu, de plus, à des mesures de carte scolaire pour certains remplaçants en poste.

Nous restons à votre disposition pour d’autres renseignements et comptons sur votre implication dans le bras de fer que nous engageons avec l’administration dans le cadre de notre alerte sociale.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6