Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité   / Actualité départementale 


fontsizeup fontsizedown

Compte rendu du Conseil Départemental de Formation

vendredi 23 janvier 2015

Mardi 20 janvier 2015, s’est tenu le CDF. Le compte-rendu du SNUipp-FSU45...

La composition du CDF a été modifiée suite aux élections professionnelles de décembre dernier. Ainsi le SNUipp FSU devenu majoritaire a dorénavant 3 membres représentants les enseignants titulaires, désignés pour 2 ans. Vos représentants titulaires sont : Bruno Chirouse, Laurianne Delaporte et Frédéric Sergent ; et les membres suppléants sont : Marine Courtemanche, Guylène Jegou et Marie-Pierre Regnault.

Le SNUipp FSU a également une représentante des enseignants stagiaires désignée pour 1 an : Julie Bories (titulaire), avec comme suppléante Magalie Rabache-Rostoll.

1. Bilan provisoire 2013-2014

Le 1er point abordé a été un bilan provisoire de la Formation dans le Loiret pour l’année scolaire 2013-2014. Ce bilan est dit « provisoire » car aucun chiffre ni aucune statistique ne sont revenus du ministère pour le moment.

• La Formation

La direction académique s’est dite satisfaite de la tenue de toutes les formations prévues sur cette année scolaire sauf 1 reportée sur l’année scolaire 2014-2015 car le formateur était absent pour maladie. Par ailleurs, la formation des directeurs qui depuis 2 ans était difficile à tenir, a pu se faire normalement cette année.

Le SNUipp se satisfait que les formations se soient tenues mais regrette qu’il n’y en ait pas suffisamment, notamment pour des raisons budgétaires. Par ailleurs, le ministère annonce qu’il faut étoffer de plan de formation mais ne donne pas de moyens supplémentaires.

L’administration nous informe que cela sera pris en compte pour le plan de formation de l’année 2015-2016, notamment sur le besoin de formation spécifique concernant la citoyenneté.

Concernant la formation M@gistère, le SNUipp regrette que cette formation à distance fasse diminuer le nombre de formation en présentiel et s’interroge si l’objectif de ce type de formation n’est pas de compenser le manque de formateur sur le terrain.

Ce à quoi l’administration a répondu qu’à chaque parcours individualisé sur M@gistère, s’accompagne un gros travail du formateur à distance. Une représentante des professeurs de l’Espé a regretté que les formations aient changé, et que les animations pédagogiques s’apparentent de plus en plus à des conférences.

Les syndicats sont toujours demandeurs d’une présentation par l’administration de M@gistère.

• Les PES

En 2013-2014, il y avait 95 PES à 100%.

89 ont été titularisés ;

5 sont en renouvellement ;

1 a été licencié.

• Lecture de la déclaration du SNUipp

Word - 65.5 ko

Concernant la demande d’accorder les vacances scolaires aux enseignants stagiaires, Monsieur Merchan, responsable de l’Espé, se dit contraint par le trop grand nombre d’étudiants, la disponibilité des formateurs, le calendrier universitaire, la maquette, les affectations en classe, les stages des étudiants et la cohérence pédagogique des emplois du temps. Les cours obligatoires fixés durant les vacances scolaires seront de 6h à chaque fois aux vacances d’hiver et de printemps. Par ailleurs, il nous a informé que les cours se termineraient fin avril pour les Master 2 afin qu’ils puissent rédiger leur mémoire.

Le SNUipp s’est étonné que ces 12h de cours ne puissent pas être déplacées à d’autres moments surtout si les cours finissent si tôt. Monsieur Merchan peu enclin à la discussion et aux alertes concernant les difficultés des étudiants, nous a donné une fin de non-recevoir et a clos la discussion.

Par ailleurs, le représentant des PES pour l’UNSA, s’est pour sa part dit satisfait de la contrepartie.

L’UNSA a souligné que le Loiret manquait de personnels formateurs pour répondre à la maquette.

Le responsable de l’Espé nous informe que la maquette sera réduite de 50% l’année prochaine.

2. Point de situation 2014-2015

• PES à 100%

92 stagiaires + 3 prolongations,

2 démissions.

15 accompagnements renforcés dont 1 changement de poste.

En cas de difficultés, il est proposé au stagiaire une remédiation avec 3 niveaux d’intervention possible :

  • un accompagnement renforcé du tuteur et du Conseiller Pédagogique de Circonscription.
  • une formation d’une journée sur la gestion de l’autorité (suivi par 8 stagiaires).
  • un stage d’observation et de pratique accompagnée (suivi par 11 PES).

Une réunion d’information sera organisée le 25 mars pour expliquer le mouvement départemental, l’évaluation et la titularisation.

A cette même période, le SNUipp organisera une Réunion d’Information Syndicale afin d’accompagner les collègues stagiaires dans cette phase du mouvement et pour leur titularisation.

• PES à 50%

136 stagiaires dont 5 renouvellements

1 démission

10 en difficulté : tous ont bénéficié de visites conjointes du PEMF et du tuteur pour les aider et 2 changements de postes.

61 PES sont sur des postes 2x0.25.

Le SNUipp demande s’il est possible que les PES puissent bénéficier d’autorisations d’absence de l’Espé lorsqu’il y a des conseils de maitres, de cycle ou d’école durant leurs jours de formation.

L’administration refuse cette demande en précisant que ces conseils ne sont pas obligatoires les jours où ils ne sont pas en classe. Par ailleurs, ils souhaitent que les équipes enseignantes organisent ces réunions les jours de présence des PES.

Lors de la prochaine CAPD, le SNUipp signifiera son opposition sur ce point au DASEN car il nous semble anormal que des collègues titulaires à temps partiel doivent revenir à l’école pour des concertations les jours où ils ne travaillent pas.

• PES titulaire du master

Ils ont 160 heures de formation.

Le SNUipp demande quelle est l’adaptation de la formation afin qu’il n’y ait pas de redite de la formation qu’ils ont déjà validée et évoque les demandes des stagiaires d’avoir des outils pratiques pour les appliquer en classe.

Monsieur Merchan explique que cette formation est encadrée par la maquette de formation et qu’une adaptation n’est pas possible. Par ailleurs, Monsieur Merchan précise que les Cours Magistraux relèvent de l’université, ils ne sont donc pas obligatoires.

L’année prochaine le volume de la formation va baisser d’un tiers.

• ASH

50 collègues qui étaient pour la 1re fois sur un poste ASH sans être titulaire du CAPA-SH ont pu bénéficier d’un stage de 3 jours, comme le demandait le SNUipp les années précédentes. Ce stage comportait une formation commune générale et 2 modules différents selon que les collègues étaient débutants (NT1 et NT2) ou plus expérimentés.

• Stage CAPA-SH

Il y a 8 collègues qui sont partis en formation pour l’option D, et 5 pour l’option F.

Le SNUipp regrette qu’il n’y ait pas de départ en formation pour les options E et G (RASED).

• Direction

2 cohortes de directeurs sont parties en formation durant 21 jours. 68 EVS de direction ont pu bénéficier de 18h de formation (2h par le rectorat et 12h par le DSDEN) comme le prévois la loi.

• Accompagnement à l’entrée dans le métier

Il existe 2 dispositifs pour les NT1 et pour les NT2.

La formation des NT1 comprend :

  • 3h de présentiel au niveau départemental. Elle a eu lieu le 14/01 et a abordé la liaison école/famille et les ressources CANOPE.
  • 9h de formation à distance, avec 3 parcours possibles : aménagement en maternelle, compréhension en lecture, instruction civique et morale.
  • 6h de formation en circonscription.

La formation des NT2 comprend :

  • 3h de présentiel au niveau départemental. Elle a eu lieu le 21/01 et a abordé le climat scolaire, le harcèlement, l’égalité fille/garçon et les ressources CANOPE.
  • 9h de formation à distance, avec 3 parcours possibles : aménagement en maternelle, compréhension en lecture, instruction civique et morale.
  • 3h de formation en circonscription.

Pour le SNUipp, encore plus que pour les autres enseignants, les collègues débutants doivent avoir une formation devant un formateur plutôt que derrière un écran d’ordinateur.

• Elèves allophones

L’administration souligne un effort de formation avec :

  • 6h en lien avec l’Espé sur la grammaire et la progressivité (en lien avec les CPC).
  • 18h d’échanges de pratiques et d’outils, un travail concernant la compréhension en lecture, la culture littéraire et les TICE.

Par ailleurs, l’administration nous informe que le CASNAV propose une formation facultative de 6h, hors temps scolaire, avec des enseignants de langue et de culture d’origine.

• ELCO

Il est proposé des formations qui abordent les outils pédagogiques, les TICE, la médiation et la didactique.

• Scolarisation des enfants de moins de 3 ans

Durant l’année 2013-2014, il y a eu la mise en place du dispositif, la formation s’est axée principalement sur les ZEP.

En 2014-2015, le dispositif a été étendu à tous les PE.

• Les contractuels

Le SGEN demande quelle est la situation pour les contractuels. A l’heure actuelle, 13 contractuels ont été recrutés. Ils ont bénéficié de 2 semaines de formation en circonscription et d’un accompagnement personnalisé, plus une visite par période.

La situation particulière des contractuels qui préparent le concours à l’Espé a entrainé un aménagement de leur scolarité, ils auront des visites de professeurs de l’Espé dans le cadre de leur formation.

• La Formation Education Prioritaire est reportée en juin.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 11